En développant sa gamme Hovr, Under Armour cherche à améliorer le confort de ses chaussures avec cette running à l’amorti confortable. En concurrence avec les Asics Gel-Nimbus et les Brooks Glycerin, l’Infinite se veut encore plus douce tout en proposant une course fluide et agréable. Pour y parvenir, UA utilise un système d’amortissement amélioré et généreusement rempli de mousse Hovr.

La mousse Hovr est le matériau de la semelle intermédiaire, une tentative de fabrication d’une mousse à haute restitution d’énergie qui fait fureur en ce moment dans les chaussures de course. Dans ce cas, UA utilise un matériau extrêmement doux entouré d’un « Energy Web », un maillage dynamique qui permet d’offrir un atterrissage en douceur et qui reste aussi protecteur à la fin de votre course qu’au début. La marque a visiblement créé cette technologie via des fenêtres découpées dans la semelle intermédiaire, un peu à la manière de Nike avec la Air. Des morceaux de mousse Hovr jaillissent des découpes dans la paroi latérale.

Là où cette chaussure diverge des baskets mentionnées plus haut, c’est dans la construction de la partie supérieure. Le Nimbus et la Glycérine, en particulier, utilisent des matériaux incroyablement somptueux – les cols en mousse à mémoire de forme sont très confortables et les doublures satinées sont douces pour la peau. Cette chaussure a une construction plus standard, semblable à une chaussure plus rapide. La languette est exceptionnellement rembourrée pour réduire toute pression sur le dessus du pied, confortablement bercée par une empeigne en mesh à deux couches et ce pour un prix de 20 à 30 euros moins chères que ses concurrentes.

Une semelle intermédiaire épaisse

Avec une semelle intermédiaire plus épaisse que les chaussures anciennes qui utilisaient Hovr, comme la Phantom et la Sonic, la chaussure se tient plus haute mais n’est pas nécessairement plus douce. Les tests de notre laboratoire montrent que l’Infinite mesure 6 mm de plus au talon que la Sonic, mais qu’elle est plus ferme. Cela ne se remarque peut-être pas sur le long terme, car la chaussure reste modérément rembourrée et confortable pour de longues séances sur le bitumer. « Elles étaient absolument fantastiques ! J’ai réussi à faire quelques courses de plus de 15 k, toutes sur des routes, et je n’ai pas ressenti de douleur minime pendant ou après », a déclaré un testeur qui ressent généralement des douleurs s’il passe trop de temps sur les routes.

La couche épaisse de mousse Hovr reste enveloppée dans un tissu ressemblant à une résille pour limiter la dilatation du matériau lors de la compression (renforçant les propriétés de retour d’énergie). C’est aussi un porteur de mousse EVA «Charged» (un peu comme la Lunar de Nike), car elle est trop douce et fragile pour être exposée à la route. Ce support est évidé non seulement pour montrer la mousse Hovr, mais également pour améliorer la flexibilité et réduire le poids.

Une semelle pour un kilométrage élevé

Ce type de chaussures a tendance à avoir énormément de caoutchouc sous le pied, et l’Infinite ne déroge à pas à la règle. La raison est que vous mettez beaucoup de force pendant de longues courses. La semelle doit donc résister à une utilisation intensive telle qu’un cycle d’entraînement marathon. L’Infinite fait de même, avec une multitude d’épaisses rainures rectangulaires sous les pieds. Elles sont connectés latéralement (côte à côte) pour la structure et le soutien, mais comportent des rainures profondes sur la chaussure pour permettre à l’avant-pied de rester flexible. Toute cette gomme peut rendre une chaussure lourde, et cette chaussure n’est certes pas légère (300g) mais elle ne donne pas pour autant l’impression d’être volumineuse.

J’ai porté l’Infinite lors de diverses séances d’entraînement au cours de ces trois derniers mois. J’ai trouvé qu’elle était aussi idéale pour courir à un rythme détendu qu’à un rythme plus soutenu quand j’augmentais la vitesse à mi-parcours. Une chaussure polyvalente et efficace.

Une chaussure connectée

Notre équipe de test a particulièrement séduite par la technologie de suivi de la course intégrée à la chaussure. Un capteur est intégré à la semelle intermédiaire (pas d’inquiétude, vous ne le sentirez pas du tout) et suit les données de votre course telles que la vitesse, la distance, la cadence et la longueur de la foulée. Les testeurs ont trouvé facile de se connecter avec un smartphone. La puce n’utilise pas le GPS seul, mais peut être calibrée à votre foulée pour des mesures assez précises. Cela ne remplacera pas forcément votre montre Polar, mais si vous souhaitez courir sans appareils électroniques et consulter vos données plus tard, c’est possible de le faire avec l’Infinite.