Avec le temps, l’absorption des chocs, l’amorti et la stabilité sont perdus. Conséquences, une augmentation du stress et de l’impact sur vos jambes et les articulations. Premier conseil donc : si vous les trouvez usées, changez-les !

Alors, comment savez-vous quand les chaussures doivent être à la retraite? La semelle intercalaire, qui offre l’amorti et la stabilité, indique les signes d’usure. Si vous avez ressenti la fatigue musculaire, périostite tibiale, ou des douleurs dans vos articulations – surtout vos genoux – il se peut que vos chaussures n’aient plus de rembourrage adéquat.

Une bonne règle de base est de remplacer vos chaussures de course tous les 400 à 600 km en fonction de votre style de course, le poids corporel et la surface sur laquelle vous courez. Plus vous êtes léger et plus vos chaussures pourront tenir la distance… Et inversement pour les « poids lourds ». Si vous courez sur des routes cahoteuses, vous aurez besoin de remplacer vos chaussures de course plus rapidement que si vous vous entraînez sur un tapis roulant. Logique.

Petite astuce de grand-mère, vos chaussures dureront plus longtemps si vous leur permettez de décompresser et de sécher entre les séances d’entraînement.