De tout temps, Polar a toujours proposé des produits orientés vers l’analyse pointue de l’entraînement. Pour mémoire, la marque finlandaise fut la toute première à avoir commercialisé un cardio-fréquencemètre grand public destiné aux sportifs. Elle a ensuite bâtit sa réputation sur la mesure de la fréquence cardiaque et de l’effort. Avec ses nouvelles Vantage, la marque reste fidèle à ses fondamentaux. Ces deux nouvelles montres sont résolument orientées vers la progression, avec un but affirmé : l’efficacité. Ces Vantage ont d’abord été conçues pour vous permettre d’atteindre vos objectifs sportifs.

Innovations technologiques au service de vos objectifs

Première nouveauté, et non des moindres, un nouveau capteur optique de fréquence cardiaque. Pas moins de neufs leds (rouges et vertes) sont réparties au dos de la montre pour mesurer la fréquence cardiaque en profondeur sous la peau et fournir une mesure encore plus fiable. Le capteur combine un cardiofréquencemètre optique et  un capteur à contact corporel afin d’exclure tout mouvement pouvant perturber le signal et donner lieu à des mesures erronées. Ce système élégamment baptisé Precision Time™ serait tout simplement d’après la marque, le plus précis du marché. Mais là où la Vantage V se démarque nettement de la concurrence, c’est sur l’analyse de l’entraînement et de la récupération. La montre est désormais capable d’indiquer la charge d’entraînement perçue par l’athlète, mais surtout la charge cardio-vasculaire et musculaire réellement subie. Une innovation rendue notamment possible par le calcul de la puissance (exprimée en watts). La Polar Vantage V utilise un algorithme de calcul poussé qui lui permet (et c’est une première) de se passer d’un capteur externe pour mesurer la puissance lors de la course. « La mesure des watts est une information fondamentale pour les coureurs de trail ou pour ceux effectuant de longs parcours avec du dénivelé », explique Nicolas Jeansoulé, enseignant et expert en physiologie du sport. « Ils peuvent ainsi mieux évaluer leurs dépenses énergétiques dans un effort essentiellement basé sur la puissance musculaire, pour une analyse précise et ultra fiable. Car même si l’accéléromètre n’est pas placé au bon endroit pour mesurer la puissance exacte – au niveau centre de gravité du corps, lombaires L2 et L3 – la position des bras s’en approche et l’algorithme corrige l’écart d positionnement », analyse notre expert. En couplant la mesure de la puissance avec celle de la fréquence cardiaque, vous profitez d’un retour complet sur vos performances et visualisez précisément vos forces et faiblesses. Avantage : un entraînement plus efficace pour travailler vos points forts et améliorer vos points faibles. Redoutable.

Pour quels usages ?

Soyons clairs, ces nouvelles Vantage ne s’adressent pas au coureur occasionnel réalisant une sortie hebdomadaire, sans objectifs bien défini. Pour profiter et exploiter pleinement leurs potentiels, il vous faut déjà être un pratiquant très bon niveau (voire semi-professionnel), tant les possibilités offertes pour la planification de l’entraînement et le choix des sports (plus de 130 profils différents sont proposés, running, yoga, danse, ski, vélo…) sont nombreux (pour ne pas dire innombrables). Dans ces conditions, planifier la préparation d’un marathon, d’un triathlon longue distance ou de n’importe quelle épreuve demandant un entraînement varié et structuré, devient beaucoup plus aisé. Associez les fonctionnalités de la Vantage V à l’efficacité de l’outil de planification en ligne Polar Flow et vous profiterez d’un véritable coach d’athlétisme à votre poignet. Ces deux Vantage proposent également les fonctionnalités habituelles des montres connectées, comme le tracker d’activité en continu (avec mesure de la fréquence cardiaque) et notifications du smartphone. Mais ces options restent malgré tout secondaires (mise à part l’analyse du sommeil), tant l’objectif affiché de ces deux montres reste d’abord la progression et la recherche de la performance. Et c’est peut-être là que se situe le bémol de ces Vantage, car à vouloir être trop professionnel on en devient un peu exclusif. Les menus sont rudimentaires et n’ont quasiment pas évolué par rapport à l’ancienne V800 (ancienne haut de gamme de Polar). Les widgets proposés sont limités au regard des possibilités des deux montres. Ces Vantage sont pourtant capables d’offrir bien plus (contrôle de la musique, complications variées sur l’écran d’accueil, ou watchface personnalisables…). Reste à espérer de prochaines mises à jour pour, pourquoi pas, faire évoluer l’interface, car mêmes les coureurs les plus sérieux ont parfois envie de courir en musique ou tout simplement de pouvoir personnaliser leurs écrans. Avec ces Vantage, Polar reste focalisé sur son coeur de cible, à savoir les sportifs attachés à la performance, une approche peut-être un brin trop austère. Nous sommes ici en présence de montres qui n’ont plus rien à voir avec une Apple Watch par exemple. Certains s’en plaindront et iront voir ailleurs, d’autres sauront les mettre au service de leurs performances.

Une montre et deux profils

Polar nous propose cette année, deux montres à priori identiques, mais au profil différent. La Polar Vantage V est clairement destinée aux sportifs de haut niveau, ou tout du moins à ceux désirant analyser et planifier très finement leurs entraînements et mesurer leur progression. Avec la Vantage V au poignet, vous entrez dans un autre monde, « avec cette Vantage V, on se rapproche des outils de mesures scientifiques que nous utilisons en laboratoire pour évaluer la performance des athlètes de haut niveau », explique notre expert en physiologie, Nicolas Jeansoulé. Une montre cardio GPS Premium qui affiche aussi un prix en conséquence avec des fonctionnalités uniques comme la mesure de la puissance de course, les fonctions de récupération (Recovery Pro™), l’altimètre baromètrique et le suivi d’itinéraire sur la montre. En outre,  vous aurez également accès à l’écran tactile et a une finition plus solide (cerclage en acier). La Vantage M propose certes des fonctionnalités moindres, mais largement suffisantes pour la majorité des coureurs, grâce à la planification de l’entraînement (Polar Flow) et au nouveau capteur de fréquence cardiaque optique. Cerise sur le gâteau, les métriques de natation sont également disponibles sur la Vantage M. Mais que vous optiez pour l’une ou l’autre, vous aurez la satisfaction de posséder une montre ultra sportive complète et définitive, peut-être même l’arme ultime.

Prix et disponibilité

En vente depuis le 26 octobre
Polar Vantage V : 499 € et 549 € avec le capteur de fréquence cardiaque externe H10 permettant de réaliser des tests orthostatiques et de donner une estimation assez précise de sa Vo2Max)
Polar Vantage M : 299 €

Modèle Vantage V

Modèle Vantage V & capteur H10

Polar Vantage M