Polar, marque finlandaise de montres cardiofréquencemètres est une référence en la matière. Après le succès de la V800, Polar a présenté pour cette saison la M400, sa petite sœur. En effet, cette montre destinée à la course à pied, reprend les principales bases de la montre de triathlon. Nous avons eu l’occasion de la tester pour vous.

Fonctions

  • Montre
  • GPS
  • Altimétrie GPS
  • Fréquence cardiaque (en option)
  • Exercices programmables via Polar Flow
  • Autonomie = 10 h
  • Étanche à 30 m

Contenu de la boîte

A l’intérieur de la boîte de la M400 on retrouve la montre, bien sûr, mais également le câble USB qui sert à l’alimenter, et la ceinture cardiaque Polar H7.

- Publicité -

Look et confort

La Polar M400 est assez sobre. Elle existe en blanc ou en noir et possède un grand écran permettant un affichage agréable. On retrouve la même configuration que la V800 au niveau des boutons : 3 à droite et 2 à gauche. Le bracelet en silicone est très doux et agréable. La montre s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes, même si ces dernières nous ont avoué que l’engin demeurait encore un peu imposant malgré un effort notable de la part de Polar.

Look + confort : 3,5/4

Précision des données GPS

Lors du test de la M400 nous avons été surpris par l’écart qui pouvait exister entre les données GPS de cette dernière et celles de la V800. Curieux, nous avons menés nos recherches et sommes tombés sur un excellent article traitant des diverses précisions des montres GPS (à lire ici). Il s’avère que la Polar M400 est la moins précise et la moins juste des montres testées. De notre côté, nous avons trouvé que la montre captait très rapidement les satellites mais, qu’effectivement, elle avait tendance à sous-estimer les distances. Cette différence reste malgré tout infime et ne perturbe pas l’utilisateur dans ses séances.

Précision des données GPS : 2/4

Capteur cardiaque

Polar est une référence en matière de cardio. La ceinture Polar H7 fonctionne par Bluetooth. On peut bien évidemment isoler sa fréquence en la synchronisant à la montre (et ainsi éviter de capter les ceintures des voisins lors d’une course). Elle est agréable à porter, capte très vite la fréquence et ne la perd jamais (sur l’ensemble de notre test). Les zones de fréquences cardiaques sont programmables sur Polar Flow pour être certain de travailler à la bonne fréquence. Il existe également des tests fitness à réaliser au repos et qui analysent votre fréquence cardiaque et établissent votre niveau de pratique et de fatigue.

Capteur cardiaque : 4/4

Programmation des exercices

Pour les mauvaises langues qui affirment que Polar ne propose pas de programmation d’exercices sur sa montre, cela est faux ! Il est vrai qu’il est impossible de programmer sa montre en direct. Mais une simple connexion sur Polar Flow permet de programmer n’importe quelle séance, en distance, en temps, libre ou avec des zones cardiaques. On peut répéter des fractionnés. Pour le moment nous n’avons pas trouvé de limite à cette utilisation. Il suffit ensuite de synchroniser sa montre, soit par câble USB, soit par Bluetooth à travers un Smartphone ou une tablette.

Autonomie

10 heures pour une montre de running, c’est largement suffisant. Pour du trail court cela passe encore. Pour du trail long ou de l’ultra, hors de question d’amener cette M400. Cependant, ce n’est pas du tout la cible de Polar. Pour la gamme de prix à laquelle elle appartient l’autonomie est correcte.

Autonomie : 2,5/4 

Plateforme

Polar Flow est une plateforme très complète. Les habitués de l’ancienne plateforme Polar, Personal Trainer, ont pu au début être déroutés, mais par la suite tout est très simple d’utilisation. La plateforme est complète, permet de gérer son agenda d’entraînement, d’analyser de nombreuses manières ses séances, de partager avec la communauté, de programmer ses exercices, etc… Pour le moment, la seule chose que Polar Flow ne fait pas, c’est de permettre à d’autres applications telles que Running Heroes ou Strava de se connecter pour exporter automatiquement les séances. Une solution manuelle existe cependant qui consiste à exporter la séance en .tcx et de l’importer sur la plateforme externe.

Plateforme : 3,5/4

Conclusion

La Polar M400 bénéficie des améliorations développées pour la V800 et se positionne donc comme une excellente montre de running à moins de 200 euros. Sur ce créneau, elle est pour nous la meilleure montre du marché. Des améliorations software sont à prévoir, dont une qui permettra d’utiliser sa montre comme Smartwatch (mais chut, c’est en off !)

Polar M400

Prix public conseillé : 149€ sans cardio, 199€ avec cardio

Note Runner’s World : 15,5/20