Autant vous le dire d’emblée, la Grit X a les moyens de vous faire courir loin, partout et longtemps. Certifiée selon une norme de résistance militaire (lMIL-STD-810G), elle est prévue pour encaisser les conditions et les parcours les plus extrêmes. Dotée d’une fonction de gestion de l’énergie, Polar avance une autonomie allant jusqu’à 100h (sous certaines conditions), elle est d’abord prévue pour le trail, mais affiche une orientation multi sports. Plus de 130 activités différentes (canoë, ski, triathlon, danse, yoga…) sont ainsi accessibles via le site de planification et d’entraînement en ligne, Polar Flow. La plateforme propriétaire est ici mise à profit et offre toujours une analyse aussi détaillée  des performances. De quoi programmer des séances ultra personnalisées (fractionné, puissance, seuil, contre la montre…) en fonction de ses choix d’entraînement (vitesse, FC, distance, durée).

Train hard, win easy

Si la Grit X mise sur ses capacités de gestion de l’entraînement, elle profite d’options spécifiques pour les épreuves comprenant du dénivelé (trail, vélo ou VTT). Parmi les nouveautés : la fonction Hill Splitter™ qui détecte en temps réel les dénivelés positifs ou négatifs à partir de la vitesse et de la distance, calculés à l’aide des données GPS et de l’altitude barométrique. Elle offre un aperçu détaillé des performances sur les pentes de son itinéraire. Une nouvelle analyse de la dépense énergétique durant la course (Fuel Wise™) fait aussi son apparition. Des rappels s’affichent à intervalle régulier pour savoir quand s’alimenter ou s’hydrater en fonction de sa dépense d’énergie. Un mode manuel est disponible, vous pourrez donc planifier vos propres rappels en fonction du type de course et de vos besoins habituels. Objectif : éviter l’épuisement en apportant une estimation de la quantité de glucides à consommer durant l’effort. Une fois les données synchronisées sur Polar Flow, vous pourrez visualiser votre dépense énergétique (glucides, lipides) en plus du nombre de calories consommées. Les autres fonctions d’entraînement restent similaires à celles de la Vantage V : mesure de la puissance (en watts), de la charge d’entraînement, Vo2Max (Running Index™) ou qualité du sommeil. FitSpark™ (programme personnalisé d’entraînement), Serene™ (exercices de respiration) et Strava Live Segments™ sont de la partie. Largement suffisant pour satisfaire des coureurs les plus exigeants. Ne manquent à la liste que le Recovery Pro™ (outil de récupération) et le test orthostatique, disponibles seulement sur la Vantage V. 

- Publicité -

Partir loin, revenir tard 

Mais la principale nouveauté se situe du côté du GPS. Vous allez désormais pouvoir planifier vos parcours et les exporter pour suivre une trace en temps réel, directement sur la montre. Pas de cartographie sur l’écran, mais un guidage « turn-by-turn » (virage par virage) sans avoir besoin de la connexion au smartphone. Grâce à l’association avec Komoot (www.komoot.fr), un site de création d’itinéraires (randonnée, course, vtt, vélo…), vous allez pouvoir planifier vos parcours peu importe l’endroit et sur la distance voulue (boucle ou aller-retour).

Une option intéressante pour des séances ciblées dans le cas d’une préparation spécifique par exemple, ou pour la reconnaissance du parcours d’une course future. Une fonctionnalité testée avec bonheur et qui se montre diablement efficace. Ainsi, s’aventurer sur le GR5 Vosgien (les connaisseurs apprécieront) sans reconnaissance préalable et sans carte est désormais à la portée de tous les coureurs ou randonneurs. La montre suit la trace pas à pas et vous guide sans jamais s’écarter du chemin. Plutôt rassurant. Vous pourrez aussi profiter des itinéraires déjà créés par les autres coureurs ou cyclistes. Polar rattrape son retard face à la concurrence (Suntoo ou Garmin). D’après nos tests la précision semble avoir été encore améliorée par rapport la Vantage V. La Grit X supporte presque tous les systèmes de géolocalisation internationaux (GPS, Galileo, Glonass et QZSS). Enfin, les plus aventuriers apprécieront la présence d’une vraie boussole (on ne sait jamais) et de l’altimètre barométrique (le minimum).

Technique et limites

Mis à part une exception pour la météo (prévision à deux jours sur l’écran, via un widget à synchroniser) n’espérez pas utiliser cette Grit X comme montre connectée : pas de musique, pas d’appels et encore moins de paiement sans contact. Fidèle à son crédo, Polar reste tourné vers la performance et l’analyse rigoureuse de l’entraînement, exit les gadgets considérés comme « superficiels ». On citera tout de même quelques manques, notamment au niveau de l’analyse de la pente (pas de mesure du dénivelé sur un segment de course programmé ni de mesure en temps réel de la vitesse verticale par exemple). Il vous faudra aussi anticiper votre temps de course, car la batterie reste toujours impossible à recharger durant l’activité (un seul connecteur disponible). Le mode gestion de l’énergie, pour augmenter l’autonomie jusqu’à 100h, n’est possible qu’à condition de diminuer l’enregistrement des points GPS (et donc de réduire la précision) et/ou de supprimer la mesure de la Fréquence Cardiaque ou la fréquence de rafraîchissement de l’écran. Dans ce cas, la mesure de la puissance, les options Strava Live Segments ou la navigation « turn-by-turn » ne sont plus disponibles. Dommage, car la concurrence propose une fonction d’extrapolation logicielle de ces données pour compenser la perte de relevés GPS. Des lacunes peut-être comblées par de prochaines mises à jour.

Verdict

En reprenant les fonctionnalités avancées de sa très rigoureuse Vantage V, Polar nous livre une montre compacte, efficace et sans compromis. Avec ses 10 leds et ses quatre capteurs optiques, elle améliore encore la précision de la mesure de la fréquence cardiaque. Une fonction qui reste plus que jamais l’apanage de la marque finlandaise (inventeur du cardio-fréquencemètre en 1982). D’un poids raisonnable (64gr), elle est étanche jusqu’à 100 mètres et disponible en six couleurs et trois matières (silicone, textile et cuir). Pour un prix moins élevé que la concurrence (429 € prix conseillé contre 599 € environ pour une Fenix 6), la Grit X se place comme l’un des meilleurs choix possible actuellement, une montre polyvalente destinée aussi bien aux ultra-traileurs en quête de sommets qu’aux amateurs de sortie nature sans objectif particulier. Elle peut tout aussi bien s’utiliser lors d’un marathon, d’une séance de natation ou pour analyser sa récupération après entraînement. Une montre approuvée par la rédaction. Simple d’utilisation, avec des fonctionnalités poussées, mais qui reste suffisamment joueuse pour donner envie d’aller user ses semelles. A vous de décider si vous préférez le bitume bien balisé ou l’aventure sur les chemins de traverse.