Nouveautés techniques

La Hoka Bondi possède un nouveau talon plus arrondi pour accentuer sa forme incurvée « Meta Rocker » destinée à amorcer le mouvement de bascule. Le faible drop s’ajoutant à cette forme prononcée permet un déroulé naturel et rapide. Sa semelle extérieure a été dotée d’un caoutchouc plus résistant pour augmenter sa durabilité et l’extérieur de la toebox a également été doté de matériau plus durable afin de prolonger sa durée de vie. Au niveau du chausson on remarque le retour de la languette rembourrée. La nouvelle maille de lycra rend le chausson plus respirant.

De la théorie à la pratique

Dès qu’on tient la Bondi 4 entre les mains on s’aperçoit de la supercherie, d’aspect d’une patte d’éléphant elle est en fait légère comme une plume avec ses 255 grammes (38,5 F). Une impression de pantoufle envahit notre pied dès quand on enfile la chaussure : la toebox serre bien l’avant pied sans le compresser. La languette rembourrée renforce l’impression de grand confort. Pour ceux qui préfèrent un fit personnalisé les Bondi sont livrées avec deux types de semelles de propreté : une semelle Ortholite pour un fit bien cosy et une autre semelle très fine pour ceux qui nécessitent davantage d’espace.

Une fois en route nous sommes immédiatement envahit par l’impression de flotter au-dessus de la chaussée. Dès les premiers pas une sensation de légèreté se joint au moelleux d’un gros coussin gonflable rebondissant. Hoka One One veut dire “voler au-dessus de la terre” en Maori et ces chaussures correspondent au coureur en quête de confort et d’amortissement extrême. Le bonheur pur sur des sorties longues : pas de couture à l’intérieur du chausson qui viendrait frotter la peau – la seule couture se situe à l’insertion de la languette qui est très plate. Tout le reste est collé permettant de courir longtemps sans créer des ampoules. Sa nouvelle maille permet une excellente aération protégeant les pieds de la surchauffe quand il faut chaud.

Son nouveau talon arrondi pardonne la pire attaque par le talon puisque sa forme incurvée amorce ardemment le mouvement de bascule en avant et favorise donc la transition. Ainsi, La Hoka Bondi 4 permet de dérouler de façon très efficace et naturelle au point d’être adapté pour des séances de fractionnés rapides et des compétitions sur courtes distances puisque elle est stable et à faible drop (4 mm).

Prédestinée à la route la semelle offre en fait suffisamment de traction pour être utilisé en nature sur des surfaces pas trop grasses.

Verdict

La Bondi 4, modèle polyvalent, convient à tous les coureurs peu importe leur niveau : les débutants apprécierons son confort et son indulgence, les coureurs plus aguerris aimeront son dynamisme obtenu grâce au talon arrondi et sa forme de bascule. À utiliser sur route et en nature.

  • Amorti avant : 6/6
  • Amorti arrière : 6/6
  • Souplesse : 0/6
  • Poids : 255 g (38,5 F)
  • Drop : 4 mm
  • Prix : 140 €

Notes

  • Confort : 5/5
  • Stabilité : 4/5
  • Dynamisme : 3/5
  • Accroche : 3/5

Note Runner’s World : 15/20

Notre testeuse737106-1143-0019s

  • Nina Lagron
  • 41 ans
  • 1.77m, 61kg
  • Gérante de portefeuilles actions émergents
  • Court depuis 33 ans
  • 6 à 8 sorties hebdomadaires

4 Commentaires

  1. Un peu chères pour ce que c’est mais ça reste néanmoins une très bonne marque. Je préfère aller chez les gros plutôt que les moins connus pour les chaussures. Très bon article quand même 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.