Il y a un an, Kilian Jornet, le traileur du Team Salomon, nous présentait son premier film, A Fine Line, issu de son projet « Summits of My Life ». En ce printemps 2014, Kilian a sorti son deuxième film : Dejame Vivir. Il y retrace les exploits qu’il a réalisés lors de la saison 2013, notamment les records de l’ascension du Mont-Blanc et du Mont Cervin en Italie. Runner’s World France a eu la chance de pouvoir visionner son film en avant-première. Nous vous le présentons aujourd’hui.

Summits of My Life, un projet de vie

Pour ceux qui ne connaissent pas Kilian Jornet, il s’agit du traileur considéré comme le meilleur du monde. Ce jeune Catalan, né et élevé à plus de 2000m d’altitude, a tout gagné aussi bien en ski d’alpinisme qu’en trail. Pour se trouver un nouveau défi, il a décidé de s’attaquer aux records d’ascension de tous les plus hauts sommets du monde, en commençant par le Mont-Blanc en 2013 et en terminant par l’Everest en 2015. Toutes ces ascensions devront être réalisées sans assistance ni artifices, de la manière la plus légère et naturelle possible : c’est là toute l’essence du projet Summits of My Life.

Dejame vivir : un retour en enfance

On connaissait un Kilian Jornet timide, un Kilian attristé par la perte de son idole, Stéphane Brosse, dans Dejame vivir (laissez-moi vivre, en français dans le texte) on découvre une nouvelle facette de ce fascinant personnage. Kilian est un gamin, un gamin qui aime s’amuser, jouer, vivre libre comme l’air. Un gamin qui sait cependant, parfaitement ce qu’il veut et ce dont il a besoin pour être heureux : la montagne. A travers ce film, l’athlète Catalan envoie un message fort aux médias et au monde de la montagne. Il semble nous dire « je sais que c’est dangereux, je sais que ce n’est pas à faire, mais c’est ce dont j’ai besoin pour être heureux, c’est ce dont j’ai besoin pour vivre, c’est MON oxygène ».

On y découvre également un Kilian Jornet qui pousse régulièrement la chansonnette. Un aspect de sa personnalité que nous ne connaissions pas.

Kilian nous amène dans son quotidien et celui de Mateo Jacquemoud, son jeune compère de Chamonix. Une grande place est faite également à Bruno Brunod, l’une de ses idoles de toujours, à qui il a dérobé le record du Mont Cervin l’été dernier. Dans Dejame Vivir on découvrira également comment Kilian a pu préparer les deux records du Mont Cervin et du Mont-Blanc. On vivra également ses réussites, ainsi que son échec au Mont Elbrouz (Russie) de l’intérieur.

En somme, vous pensiez avoir tout vu de Kilian Jornet ? Il en est rien ! Dejame vivir nous offre une vision toujours aussi fraiche de ce traileur hors du commun.

Sébastien Montaz et Zikali, une équipe qui marche

On ne pouvait évoquer le projet Summits of My Life sans parler de Sébastien Montaz. Ce jeune réalisateur de films de sports extrêmes est à la base du projet. Sébastien nous emporte dans ses images toujours plus magnifiques les unes que les autres. Les caméras embarquées et vues à la première personne sont un peu plus présentes dans ce deuxième volet afin de renforcer cette volonté de Kilian de s’ouvrir davantage. On retrouve cependant, des prises de vue aérienne tournantes et des prises fixes à des endroits improbables, marque de fabrique du réalisateur français.

Du côté de la musique, on se doit de souligner l’énorme travail musical du groupe Zikali, qui a encore fait des merveilles. Chaque instant est rythmé, souligner, amplifier par une musique riche et juste. Nous avons été encore une fois conquis.

Découvrez le teaser du film :

Soutenez le projet Summits of My Life en devenant ami et en achetant le DVD du film ainsi que les bonus ici.

3 Commentaires

  1. Waouh, j’adore le couleur et le style,je suis une des passionnants de ce type de chaussure, je cherche une mais je ne sais pas quelle est la meilleur parmi les divers type que j’ai déjà vue.

  2. De quelle chaussure parlez-vous? Vous avez commenté l’article sur le film de Kilian Jornet, par conséquent il nous ai compliqué de vous aider.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.