L’année dernière l’Apple Watch Series 5 pourrait « considérée comme une version améliorée de la Series 4. » Il en va de même cette année, En ce qui concerne les performances de la Série 6 par rapport à la Series 5. Il ya de très nombreux changements parfois visibles, parfois invisibles qui continuent d’améliorer la formule.

Une amélioration permanente

Étant donné que l’Apple Watch Series 6 ressemble beaucoup au modèle précédent, commençons par les fonctionnalités conviviales pour les coureurs qui sont conservées cette année. La montre est toujours disponible en deux tailles – 40 mm et 44 mm – ainsi que l’écran élargi et plus facile à lire qui a fait ses débuts sur la série 4. Il comprend également les fonctionnalités de détection de chute et d’électrocardiogramme qui existent depuis quelques années maintenant et qui sont tout aussi efficaces.

Les coureurs en particulier apprécieront l’affichage permanent qui vous permet d’éviter de devoir lever exagérément le bras pour regarder votre rythme. Cela a été introduit sur la série 5, mais a été rendu plus brillant dans cette version est plus lisible. La durée de vie de la batterie atteint seulement 18 heures, ce qui a toujours le point problématique de la montre par rapport à ses concurrents plus axées sur le running. Mais si la durée de vie de la batterie ne s’améliore pas, le temps de recharge subit un vrai bon en avant.

- Publicité -

Ce qui est nouveau

La grande nouveauté était que la série 6 est équipée d’un capteur d’oxygène dans le sang. Ce n’est peut-être pas la nouvelle la plus excitante pour les coureurs en bonne santé. Apple affirme que cette fonctionnalité permet aux utilisateurs de « mieux comprendre leur forme et leur bien-être en général », mais avertit que « les mesures ne sont pas destinées à un usage médical, y compris l’autodiagnostic ou la consultation d’un médecin ».

Alors, pourquoi un coureur voudrait-il un capteur d’oxygène dans le sang ? Ces mesures pourraient être utiles si vous vivez au niveau de la mer mais que vous allez passer du temps à une altitude plus élevée. La surveillance de votre taux d’oxygène dans le sang peut vous dire comment vous vous adaptez au changement d’altitude. Mais, au-delà de cela, si vous êtes comme moi, vous l’utiliserez certainement de temps à autre. Une option qui est d’ailleurs déjà disponible chez la concurrence, notamment, la Garmin Fenix 6X ou les Forerunner 245, 745 et 945. Le nouveau Fitbit Sense offre aussi cette option.

La Garmin Fenix 6X (en haut) et l’Apple Watch Series 6 sont toutes deux équipées de capteurs d’oxygène dans le sang. Leurs mesures sont parfois différentes.

Une mise à jour que nous pouvons cependant apprécier est la meilleure performance grâce à la nouvelle puce S6, qui permet aux applications de se lancer 20% plus rapidement sans affecter négativement la durée de vie de la batterie. Par rapport aux premiers modèles d’Apple Watch – qui étaient extrêmement lents, en particulier au démarrage – la série 5 a marqué une énorme amélioration de la vitesse. La série 6 est encore plus rapide, ce qui est une très bonne nouvelle.

L’affichage a également reçu un coup de pouce. Comme je l’ai mentionné plus tôt, la dernière génération a ajouté un affichage permanent, afin que vous puissiez voir l’heure ou votre rythme de course sans avoir à lever le poignet. Cela fonctionnait plutôt bien, mais pouvait être un peu difficile à lire en plein soleil. Apple a amélioré l’affichage de la série 6 pour qu’il soit 2,5 fois plus lumineux. Là aussi un très bon point.

Une mise à jour solide

Le keynote Apple a mis en évidence certaines fonctionnalités qui pourraient donner l’impression que la série 6 a reçu de nouvelles mises à jour passionnantes. Par exemple, vous avez peut-être appris que la montre peut désormais suivre la VO2 Max. Eh bien, techniquement, c’est le cas depuis la série 2 : vous pouvez accéder à vos mesures via l’application iPhone Health. Mais ce qui est nouveau, c’est qu’il sera capable de détecter des scores VO2 Max inférieurs. Nous n’avons pas encore vu cette fonctionnalité, mais toutes les montres Apple existantes vont l’obtenir plus tard cette année avec une mise à jour logicielle.

De même, vous pouvez penser qu’il s’agit de la première Apple Watch avec un altimètre. Non. Apple Watch possède depuis longtemps un altimètre barométrique, mais il est désormais « toujours allumé ». La mise à jour permet aux cadrans de la montre de vous montrer en un coup d’œil des mesures d’altitude plus précises.

Couleurs : Vous pouvez désormais obtenir votre montre dans un boîtier en aluminium rouge ou bleu, en plus de l’argent standard, de l’or et du gris sidéral.

Performances de la batterie et du GPS

La mauvaise nouvelle : la batterie ne dure encore que 18 heures et vous devrez la recharger tous les jours. La bonne nouvelle : il se recharge plus rapidement – de zéro à 100% en seulement 1 heure 30. Pendant des années, je viens de mettre l’Apple Watch sur son chargeur sur ma table de chevet pendant que je dormais. Mais avec le nouveau capteur et les outils de suivi du sommeil qui sont intégrés à watchOS, Apple veut que vous le portiez pendant la nuit. Il s’agit donc en fait d’une mise à jour pratique. Mettez-le sur un chargeur pendant que vous vous douchez et préparez-vous après votre course matinale, et vous aurez une batterie neuve pour passer le reste de la journée. Une autre mise à jour utile est que votre iPhone vous avertit lorsque la montre est complètement chargée.

Apple rapporte que les performances de la nouvelle puce S6 offrent une heure supplémentaire de temps d’entraînement avec le GPS en marche. La durée de l’entraînement est depuis longtemps un des problèmes : je ne pouvais pas porter l’Apple Watch pour courir un marathon complet avec un GPS, cellulaire et musique. Mais si cela dure encore une heure, cela pourrait être plus utile pour beaucoup d’entre nous. Malheureusement, je ne suis pas en forme pour le moment pendant quatre heures, donc je n’ai pas pu le tester complètement. Pourtant, j’ai été impressionné par les premières performances sur des efforts plus courts. Un 10 km n’a utilisé que 8% de la batterie.

La précision du suivi GPS de la montre reste à peu près la même que la série 5. J’aime garder les « kilomètres » et « l’allure actuelle » actifs sur mon écran, afin que je puisse voir à peu près à quelle vitesse je cours. Les deux chiffres se sont avérés assez stables et fiables lors des premiers tests, et je trouve qu’ils enregistrent généralement la même distance que j’obtiens lorsque j’utilise des montres Garmin et Suunto.

Les résultats que je vois sur une carte après la course ont également tendance à être beaucoup plus fluides que ceux que j’obtiens avec d’autres appareils. Je vis dans une ville avec beaucoup de grands immeubles, ce qui fait que les montres GPS perdent le signal et que la trace de la carte qui en résulte saute sauvagement à quelques endroits de ma course. La distance enregistrée peut également être erratique sur ces autres montres, de sorte que ma distance totale est décalée et que mon rythme pour ce kilomètre s’affiche ridiculement vite. L’Apple Watch Series 6, tout comme la Series 5, ne fait pas d’erreur, c’est un avantage certain.

Options disponibles

Les tailles de boîtier restent inchangées par rapport aux générations précédentes, de sorte que les anciens bracelets de montre fonctionneront toujours avec cette mise à jour. La série 6 est disponible en tailles 40 mm et 44 mm avec un boîtier en aluminium. Le choix le plus urgent, cependant, est de choisir avec ou sans connectivité cellulaire. Ma recommandation: choisissez l’option cellulaire. Pour quelques euros de plus, cela vous permet de laisser votre téléphone à la maison tout en restant connecté. La montre se superpose à votre forfait de données et partage votre numéro de téléphone existant. Lorsque je me lance dans ma course matinale, j’aime écouter les dernières nouvelles. Ou, si vous aimez bouger, vous n’aurez jamais à vous soucier d’écouter uniquement la musique que vous avez précédemment téléchargée sur l’appareil. Au lieu de cela, si vous avez envie d’entendre le Marcus King Band à mi-parcours, dites-le à Siri. C’est un luxe sans effort et mains libres qui distingue vraiment l’Apple Watch des autres montres de course. De plus, comme il agit comme un téléphone, vous pouvez prendre à des appels et envoyer des SMS si vous en avez vraiment besoin.

Apple a annoncé un nouveau bracelet de montre, appelé Solo Loop – techniquement, deux versions: un bracelet en silicone standard et une version tressée tissée avec du polyester recyclé. Ces bracelets ressemblent beaucoup au bracelet extensible Road ID que beaucoup d’entre nous portent, sans aucun fermoir. Mais assurez-vous d’avoir la bonne taille (Apple propose des conseils de mesure sur son site Web). Je préfère que la montre soit un peu plus ajustée lors de la course que lorsque je la porte avec désinvolture. Si je devais utiliser des bandes Solo, cela m’obligerait à avoir deux tailles différentes. Pour cette raison, j’utilise plus souvent l’ancien bracelet sport.

Faut-il l’acheter ?

Si vous possédez une Apple Watch Series 5, ignorez cette mise à jour. La vitesse du processeur et le capteur d’oxygène dans le sang ne sont probablement pas suffisants pour justifier la dépense. Mais si vous utilisez quelque chose de plus ancien, allez-y, les améliorations sont pleinement suffisantes pour opter pour cette mise à jour.