Si vous courez à une allure qui vous convient, et sur un terrain plutôt souple (trail running), vos muscles, vos tendons et vos pieds sont généralement prêts à recourir 24 heures après. Mais, si votre entraînement s’est fait avec des côtes, ou sur une durée supérieure à ce que vous avez l’habitude de faire, ou encore si vous vous sentez juste fatigué, c’est une bonne idée de prendre un jour de repos avant de réattaquer.

Advertisement

Si vous voulez quand même bouger les jours où vous avez décidé de ne pas courir, essayez de marcher pendant au moins 30 minutes non-stop, à une allure facile. Autre conseil : mangez toujours quelque chose, une demi-heure après avoir fini un entraînement. Les glucides, mais aussi les protéines vont vous aider à recharger vos batteries musculaires en vue de la prochaine sortie. Vous pouvez également « tester » votre organisme en vous entraînant 2 jours de suite, mais en planifiant après 48 heures de repos, de marche ou de natation, à un rythme tranquille. Pour améliorer vos capacités, notez qu’il est aussi important de ne pas toujours s’entraîner aux mêmes heures ou les mêmes jours et de casser la monotonie de l’entraînement. L’alternance est un vecteur de progression.

Advertisement