debranchez-dormez-conseils-running
©Ewald Sadie

Les coureurs n’échappent pas au fait d’avoir des habitudes, quelles soient bonnes ou mauvaises. Si vos habitudes de coureurs vont logiquement directement affecter vos performances, celles du quotidien ont également une énorme influence. Alors débranchez pour courir simplement et essayez de dormir correctement.

Débranchez (de temps en temps)

Pour les coureurs scotchés à leur GPS ou pour ceux qui ne courent qu’avec leurs écouteurs dans les oreilles, il est bon, parfois,  de courir librement sans appareil électronique. Alors débranchez et vous découvrirez de nouvelles sensations en apprenant à écouter votre corps et votre respiration. La course est aussi un moment de calme qui permet de se recentrer. Vous serez surpris de constater tous les bénéfices apportés grâce à ces moments d’introspection. En outre, vous allez également mieux profiter de votre environnement et découvrir de nouveaux parcours.

PRENEZ L’HABITUDE

  • Délimitez vos entraînements Les séances en endurance, les sorties en forêt ou en nature, ou les retours de blessure sont souvent les bons moments pour courir sans obligation de rythme ou d’allure.
  • Souvenez-vous en Cette habitude est délicate à mettre en place, surtout si vous ne sortez jamais sans matériel électronique (smartphone ou cardio). Optez pour une approche cohérente et fixez-vous une journée par semaine durant laquelle vous laisserez de côté vos appareils.
  • Préférez le temps à la durée Mesurer sa course en fonction d’une durée et non d’une distance vous permettra de délaisser plus facilement le GPS. Si vous ressentez malgré tout le besoin de visualiser votre effort, essayez de vous fier à des repères visuels sur votre parcours.
  • Appuyez sur le bouton reset Lors de ces sorties libres, apprenez à vraiment déconnecter, en vous libérant des problèmes de la journée. Réfléchissez à des choses positives, faites le point avec vous-même.

Dormez suffisamment assez

Certaines habitudes simples et naturelles ont des conséquences importantes sur votre activité sportive, mais aussi sur votre quotidien. Le repos participe à la régénération des tissus musculaires, mais il permet aussi de récupérer mentalement et de recharger ses batteries. Des nuits trop courtes auront forcément des conséquences sur votre forme, mais également sur votre fatigue générale ainsi que votre stress. Avec, sur le long terme, le risque de développer plus vite certaines maladies (diabète, obésité). La plupart des individus ont besoin de 6 à 8 h de sommeil par jour, mais nous ne sommes pas tous égaux. À vous d’être attentif et à l’écoute de vos besoins.

PRENEZ L’HABITUDE

  • Sacralisez votre coucher Commencez par ajouter une dizaine de minutes supplémentaires de temps de sommeil chaque nuit. Et surtout, essayez de sacraliser 1 h de tranquillité avant de vous coucher. Pour vous apaiser.
  • Débranchez Au cours de cette dernière heure de tranquillité, éteignez ou limitez le plus possible vos écrans (télé, ordinateur, smartphone, etc.). La lumière bleue émise par ces appareils perturbe la production de mélatonine, une hormone qui permet de réguler les rythmes chrono-biologiques, et influe sur la qualité du sommeil. Préférez la lecture d’un bon livre, ou une musique calme.
  • Limitez les excitants Le café risque fortement de perturber l’endormissement : « La caféine agit comme un stimulant du système nerveux central et du système cardio-vasculaire », explique Laurent Monassier, professeur en pharmacologie à la faculté de médecine de Strasbourg, « son effet pharmacologique intervient même à faible dose ».
  • Préférez le sommeil Si vous n’êtes décidément pas du matin (et même si vous vous couchez plus tôt), alors ne cherchez pas à courir absolument. Certains ont tout simplement besoin de réveils calmes et de sommeil.