Les ampoules, ces petites poches de liquides dues au frottement continu de votre peau, sont de vraies plaies pour le coureur. Jean-Michel Samper, podologue du sport, (www.podologiedusport.fr), confie à Runner’s World France quelques conseils en cas d’ampoules.

Advertisement

L’ampoule s’est déchirée

  • Garder la peau qui assure quand même une protection.
  • Pratiquer une asepsie et appliquer un produit asséchant (type éosine).
  • Si pansement hydrocolloïdal, le laisser au moins quatre jours et stopper l’entraînement.

L’ampoule est crevée

  • Pratiquer une asepsie et appliquer un produit asséchant (type éosine).
  • Laisser sécher à l’air libre ou appliquer un pansement hydrocolloïdal que vous laisserez au moins quatre jours, stopper l’entraînement le temps de la cicatrisation.

L’ampoule n’est pas percée

  • Pratiquer un nettoyage avec une aiguille et une seringue, ponctionner l’ampoule et y réinjecter le produit asséchant pour la regonfler, puis retirer ce produit asséchant.
  • Protéger avec un pansement sec (suffisamment grand) et arrêter l’entraînement 2-3 jours.