L’entrainement biquotidien, la double ration du coureur.

Barry Braun, directeur du laboratoire de recherche sur le métabolisme à l’Université du Massachusetts aux États-Unis, a largement étudié la question et publié plusieurs études sur le sujet. Ces recherches établissent une relation entre les prises alimentaires avant, pendant et après les entraînements et les pics d’insuline, responsables du stockage de graisses. Selon les observations de Barry Braun et de son équipe, le pic d’insuline du repas pris juste après l’entraînement est plus élevé que celui constaté pour le même repas avant l’entraînement ou plusieurs heures après l’entraînement (44 % juste après l’entraînement contre 22 % avant l’entraînement et 19 % plusieurs heures après l’entraînement). En conclusion, mieux vaut avaler quelque chose de léger à la fin de l’entraînement si l’on ne veut pas stocker des graisses inutilement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.