L’entrainement biquotidien, la double ration du coureur.

Donc oui… Sur le papier ! Plus vous vous dépensez, plus vous brûlez des calories. Mais cela ne veut pas nécessairement dire que vous allez perdre du poids. Car, si vous vous entraînez plus, vous risquez aussi d’avoir plus faim et donc de manger plus. Si vous voulez perdre un peu de poids pour être plus performant le jour du marathon, OK. Mais attention aux restrictions trop importantes qui nuiraient à votre entraînement et à votre course. Mieux vaut réduire un petit peu le nombre de calories par jour, jusqu’à un tiers des apports de départ, et miser sur une alimentation variée et équilibrée pour vous délester de toute graisse superflue. Vous perdrez ainsi environ 500 g par semaine, l’idéal pour conserver une bonne foulée et améliorer son chrono.