Faut-il supprimer les acides gras saturés?

Après avoir été cloués au pilori, les acides gras saturés retrouvent la lumière grâce à un collectif de scientifiques décidé à rétablir leur réputation. Souvent pointés du doigt pour leurs effets délétères sur le système cardio-vasculaire, les acides gras saturés pourraient en effet ne pas être si mauvais pour la santé. Les chercheurs, scientifiques et autres professionnels de la nutrition ayant participé à cette étude s’inscrivent dans un mouvement international de « défense » des acides gras saturés, en expliquant que les supprimer purement et simplement pour les remplacer par les glucides ou des acides gras polyinsaturés ne prévient pas des risques cardio-vasculaires. Au contraire même. Quelle est donc la bonne attitude à adopter ? Retrouver le chemin d’une alimentation équilibrée et variée, qui contient les bonnes quantités de lipides, de 35 à 40% (dont 12% maximum d’acides gras saturés).