En effet, en courant sans rien dans le ventre habitue le corps à mobiliser ses réserves et contraint les acides gras à fournir de l’énergie utilisable. Une méthode fantastique pour maigrir ! Et bien… Pas si sûr.

Advertisement

Après plus d’une heure de course, les corps cétoniques, ces déchets issus de la dégradation des graisses et des acides aminés, sont sécrétés. a long terme, ils peuvent créer du diabète et des problèmes rénaux.

Advertisement

De la même manière, une systématisation de vos courses peut engendrer un état de méforme car, après avoir puisé dans vos réserves glucidiques et lipidiques, votre corps se mettra alors à détruir vos propres protéines musculaires. Pour éviter cet état de disgrâce, optez pour un apport en protides (yaourts, oeuf, …) lors de votre petit-déjeûner, phase à ne pas oublier.

Courir à jeun, ok. Mais ayez une connaissance parfaite de votre corps avant de commencer. Et, afin d’éviter la mauvaise surprise, prenez toujours un petit sucre sur vous !