Trouver un marathonien plus expérimenté que l’Américain Doug Kurtis équivaut à chercher des toilettes portatives libres 5 min avant le début d’une course – ça n’arrive pas souvent, c’est même quasi impossible… Kurtis, 63 ans, écrivain et directeur de course, a couru 205 marathons durant ces 40 dernières années et en a terminé 200 en moins de 3 h. Son 200e exploit a été réalisé au cours de l’édition 2013 du Detroit Free Press Marathon.

Le parcours de Kurtis débute à Boston en 1974 : à 22 ans, il n’a encore jamais couru de marathon. Ses amis l’ayant poussé à réaliser le temps qualificatif, il se lance dans la course. Cependant, ses chaussures ne tiennent pas la route et il commence à souffrir d’ampoules au 16e km. Après avoir couru 400 m en chaussettes, il s’arrête 10 min chez un pharmacien qui traite ses ampoules et lui fournit des semelles Scholl. Il termine alors le marathon en 2 h 47 min 10 s.

- Publicité -

Après sa qualification dans la sélection olympique de 1980, plus rien ne peut arrêter Kurtis. Entre 1980 et 1995, il enchaîne 161 marathons, tous terminés sous la barre des 3 h. Il totalise une moyenne hebdomadaire de 145 km pendant la quasi-totalité de ces 15 années.

Pendant que de nombreux coureurs rêvent de se qualifier au marathon de Boston, c’est à cet endroit que Kurtis a commencé son incroyable carrière.

Le flux constant de courses nourrit sa motivation : « Je n’ai jamais passé plus de 6 mois sans participer à un événement », nous confie-t-il. Ce nombre éprouvant de compétitions ne pose aucun problème physique à Kurtis, qui s’entraîne intelligemment : il court lentement la plupart du temps, varie ses parcours et n’hésite pas à prendre quelques jours de repos s’il en ressent le besoin.

« Ma carrière a duré longtemps car elle m’a procuré beaucoup de plaisir », ajoute-t-il. Ses méthodes d’entraînement sont en outre assez inhabituelles. Il lui arrive notamment de diviser les longs parcours en 2 séances plus courtes sur la même journée. Il peut également remplacer une longue séance par une distance plus courte, mais plus intense.

Découvrez ses conseils !