Il fait déjà froid dans le bois de Vincennes, le soleil ne va pas tarder à se coucher mais le petit groupe qui est en train de se former à côté du Lac Daumesnil ne se soucie peu de ses points de détails. Ce qui les rassemble, c’est une session d’entraînement de running organisé par l’association Viacti. Pour certains, ce sera la première fois, pour d’autres, ce sont des habitués. Peu importe leur milieu social, leur origine ou leur âge, diversité et inclusivité sont les bases fondatrices de la démarche de l’association, tout le monde est accepté comme l’explique Stéphane Lusgarten, le co-fondateur de Viacti : « Avec Michael, alors que nous étudiants en STAPS, nous avions toujours considéré que le sport nous avait apporté beaucoup aussi bien sur le plan de la santé que psychologiquement ou socialement. Il nous a semblé pertinent de créer une structure qui permette à tous, notamment aux personnes les plus éloignées de la pratique sportive de pouvoir utiliser ce moyen pour être mieux dans leur peau, leur apporter du bien-être au quotidien et surmonter les épreuves qu’ils ont pu rencontrer. »

- Publicité -

 

Michael Mamodhoussen, co-fondateur, complète : « En effet pour des personnes en situation de handicap, il est très difficile de se projeter dans une pratique sportive. Nous pouvons travailler sur des parcours longs qui leur permettent d’acquérir une certaine autonomie. Nous nous inscrivons aussi dans des projets plus larges comme par exemple aider à retrouver un emploi pour des chômeurs de longue durée à travers la pratique sportive. »

Une équipe, une communauté

Pour accompagner au mieux ses projets, Viacti est avant tout une équipe diverse et inclusive composée de bénévoles (l’équivalent de quatre temps plein par an), stagiaires, services civiques, et salariées. Soit une quinzaine de personnes qui intervient auprès de 50 structures partenaires sur Paris et proche banlieue à travers de très nombreux ateliers qui touchent environ 300 personnes par semaine qui sont remises en mouvement. Stéphane Lusgarten précise : « Nous avons un parcours en cinq étapes.
– Inspirer par des sorties à des matchs, des événements sportifs et des petits déjeuners sport-santé
– Pratiquer une activité physique adaptée à ses propres besoins, envies, motivations et capacités.
– Partager des moments en mouvements avec d’autres personnes via des ateliers communs et journées sportives spécifiques et stimulantes.
– Rencontrer le monde sportif pour favoriser l’autonomie dans la pratique individuelle, collective et en clubs.
– Libérer le potentiel professionnel pour un accès facilité à une orientation, une formation ou un métier. » Michael Mamodhoussen, co-fondateur, explique : « C’est très important pour nous de suivre la personne par rapport à sa situation, ses attentes, ses capacités ses souhaits ainsi que le temps qu’elle peut investir. C’est pour cela que nous proposons plusieurs typologies d’actions et de projets pour couvrir tout le champ des possibles et tout mettre en œuvre pour que cela se passe bien pour la personne.

Une association ouverte à tous

Viacti fonctionne de manière très simple : des structures sociales adhèrent à l’association Viacti qui proposent alors d’accompagner les personnes qui sont dans ses structures. Cela peut-être des personnes en situation de handicap, des personnes qui vivent dans la grande précarité, des personnes malades et qui ont dès lors accès à une pratique sportive.  Stéphane Lusgarten souligne : « Par rapport à des structures plus classiques, comme par exemple celles qui défendent le droit au logement, nous réalisons un travail complémentaire en prônant un droit au mouvement. Nous partons du corps et de ce que représente le corps dans un accès à une meilleure confiance en soi. »

L’équipe de running

Passionnés par le mouvement dans sa plus grande diversité, Viacti organise des sessions d’entraînement de running. Avec Younes et Alane, Laetitia aura la lourde tâche de s’occuper de l’équipe de running de Viacti, l’Équipe des Coureurs Solidaires de Viacti (ECSV) et d’accompagner les personnes dans leur pratique et d’animer les différents évènements prévus tout au long de l’année 2020. Après avoir été stagiaire, en parallèle d’une préparation d’un STAPS avec en projet de travailler dans l’univers du sport, Laetitia s’investit dans Viacti avec la ferme intention d’aider les personnes qui vont la rejoindre. L’association propose aussi à ses adhérents lorsqu’ils participent à des courses de porter les couleurs de l’association ou d’organiser des collecte de fonds. Enfin des temps forts jalonnent tout le long de l’année avec des participation en groupes à des courses. 

Un partenariat avec HOKA

L’association Viacti bénéficie d’un soutien de la marque HOKA. « La rencontre s’est faite autour d’un projet permettant aux personnes qui vivent dans la grande précarité d’accéder à une pratique sportive. Ces personnes qui ont un parcours de rue ou qui sont issues de l’immigration ont besoin de se reconstruire, et nous pensons avec HOKA que la pratique sportive permet une socialisation importante, de les sortir de leur quotidien et de déclencher des rencontres. Pour nous, entrer dans un terrain, c’est déjà sortir de la rue. Hoka nous met à disposition des chaussures et nous soutient à différents niveaux dans notre démarche. »

Pour plus d’informations

Viacti

Article écrit en collaboration avec HOKA ONE ONE