Travaillez tous les détails

Analysez les détails de vos précédentes courses et vous aurez toutes les stratégies pour réussir la prochaine.

11 juillet 2018

Lorsque votre saison se termine, il est important d’analyser vos réussites et vos échecs pour pouvoir progresser l’année d’après. Si vous avez été performant sur une course, vous voudrez savoir comment renouveler l’expérience. Découvrez ce qui s’est bien passé – ou mal passé – en réalisant les examens « post mortem » suivants… dès que vous aurez retrouvé votre souffle.

Collectionnez les réussites

Notez tout ce que vous avez fait la semaine précédant la course et la semaine de la course, y compris ce que vous avez mangé et bu et l’heure à laquelle vous l’avez fait, vos habitudes de sommeil et les tenues avec lesquelles vous avez couru. N’oubliez pas de préciser le temps qu’il faisait et si vous avez eu des douleurs. Ne négligez aucun détail. Mettez les stratégies qui ont eu de bons résultats à part : elles font désormais partie de votre formule du succès.

Améliorez le reste

Identifiez ensuite les choses sur lesquelles vous n’aviez aucun contrôle, comme cet énorme orage. Ce qu’il reste, ce sont les facteurs que vous pouvez améliorer. Priorisez ces facteurs lors de votre prochain cycle d’entraînement – concentrez-vous sur un ou deux facteurs à la fois pour ne pas vous laisser dépasser.

Analysez votre tête

Étiez-vous distrait ou motivé ? Avez-vous pris du plaisir ? Notez l’état d’esprit dans lequel vous étiez le jour de la course et vos variations d’humeur. Il arrive qu’aux deux tiers de la course, vous vous demandiez ce que vous faites là. Puis la motivation revient dans le dernier tiers. Identifiez les différentes humeurs que vous traversez peut vous aider à trouver des stratégies pour vous adapter.

Choisissez votre mantra

Pour surmonter les moments de stress, vous pouvez utiliser des mantras comme « reste cool et détendu ».

Étudiez vos temps de passage

L’analyse de vos temps de passage vous aidera à évaluer votre stratégie. Si votre allure était régulière ou si vous avez légèrement accéléré dans la deuxième partie de la course (negative split), l’allure est l’un de vos points forts. Si vous avez beaucoup accéléré dans la deuxième partie de la course, fixez-vous un objectif plus ambitieux. Si vos temps de passage montrent que vous avez ralenti au milieu de la course ou un peu après, vous êtes probablement parti trop vite ou votre allure n’a pas été régulière. La prochaine fois, courez près d’un meneur d’allure dont le temps d’arrivée annoncé est 10 min plus long que votre objectif. Restez dans ce groupe d’allure pendant le premier tiers de la course, puis accélérez.

Publicité

 

Publicité


Vous aimerez aussi
 
Commentaires