PROBLÈME : Vous vous sentez dépassé par la distance qu’il vous reste à courir.
Solution : Segmentez-la. Des études ont montré que les coureurs ont tendance à « affronter » le fameux mur vers les deux tiers d’une course – quelle que soit la distance. À ce moment-là, l’excitation du début a disparu et la ligne d’arrivée semble encore loin. Vous devez anticiper ce mur et vous y préparer. Faites un check-up de votre corps : avez-vous mal quelque part ? Êtes-vous à la limite de la blessure ? Êtes-vous capable de faire un pas de plus ? Si tel est le cas, continuez. Coupez la distance restante jusqu’à l’arrivée en segments. Par exemple, fixez-vous pour objectif de courir jusqu’au prochain lampadaire. Une fois cet objectif atteint, fixez-vous-en un autre, etc.

PROBLÈME : Vous êtes fatigué.
Solution : Ralentissez. Courez à une allure de conversation et relâchez le haut de votre corps (épaules, bras, doigts). Si vous êtes essoufflé, vous courez trop vite. Faites un bilan de votre corps : avez-vous très mal quelque part ? Êtes-vous blessé ? Contractez-vous des muscles dont vous n’avez pas besoin ? C’est fréquent quand ça devient difficile, mais vous gaspillez l’énergie nécessaire à vos jambes et vos poumons. Relâchez les muscles de votre visage (défroncez les sourcils, détendez votre mâchoire), ne contractez pas vos épaules et desserrez vos poings. Respirez.

PROBLÈME : Vous êtes découragé.
Solution : Pensez à de bons souvenirs. Dans un journal d’entraînement, notez tous les kilomètres que vous courez et le temps que vous passez à vous entraîner pour voir tout ce que vous avez accompli. En y repensant, la distance qu’il vous reste à parcourir vous semblera bien plus gérable. Faites du mieux que
vous pouvez et soyez fier de vous,
quel que soit le résultat.

PROBLÈME : Vous êtes démoralisé parce qu’un coureur vous a doublé.
Solution : Tirez votre force des autres. Ce coureur qui vient de vous dépasser ? Il vous montre ce que vous pouvez faire et que vous pouvez courir vite. Et n’oubliez pas qu’en participant à une course, vous inspirez d’autres personnes qui n’osent pas courir en leur montrant ce qu’il est possible de faire. Continuez de courir. Évitez de vous comparer aux autres. Vous courez pour être une meilleure version de vous-même et exploiter votre potentiel.