Soignez votre technique

Avec une bonne posture et une bonne technique, vous serez moins sujet aux blessures.

26 juin 2018

Si vous voulez soulever un débat au sein d’un groupe de coureurs, abordez le sujet de la technique. Les « minimalistes » pensent qu’à l’instar de la natation ou du tennis, il existe une bonne technique pour courir. D’après certains experts, la façon de courir est propre à chacun, et modifier la mécanique ne fera qu’entraîner une blessure. Mais tous s’accordent sur un point : certains éléments techniques, comme la posture et la foulée, permettent d’éviter de se blesser. Voici quelques conseils pour améliorer votre « technique » de course.

Adoptez la bonne posture

Conservez le haut du corps bien droit quand vous courez, et ne cambrez pas le dos. Gardez également la tête bien droite. Une mauvaise posture entraîne des tensions dans le dos et les genoux, et si vous cambrez les lombaires, votre poids du corps se déplace vers l’arrière et vous risquez d’atterrir sur le talon. Cela peut provoquer un basculement du bassin, à l’origine de douleurs dans les hanches et les lombaires. Intégrez des exercices qui renforcent le haut du corps, et faites attention à votre posture durant la journée, surtout si vous restez assis devant un ordinateur.

Balancez vos bras efficacement

Le mouvement de vos bras affecte la stabilité de votre tronc. Ils doivent effectuer un mouvement de balancier d’avant en arrière. En croisant vos bras, vous risquez d’entraîner une rotation des épaules ou du tronc, ce qui déstabilise votre tronc. Pliez vos bras de telle sorte que vos coudes forment un angle de 90°, et gardez les bras le plus détendus possible en courant. Pour que votre corps reste relâché, maintenez vos coudes près du corps et ne serrez pas vos poings.

Atterrissez en douceur

En atterrissant plus doucement, vous ajusterez naturellement votre foulée en la réduisant et en frappant le sol avec le médio-pied : cela diminuera les forces d’impact. Essayez cet exercice au début de votre prochaine séance : courez sur place pendant 10 secondes en levant vos genoux naturellement. Puis penchez-vous vers l’avant et courez 30 m (gardez la posture). Répétez 3 fois et commencez votre séance.

Dirigez avec vos hanches

Lorsque vous initiez le mouvement à partir du centre de votre corps – en faisant bouger vos jambes avec vos hanches et en allant vers l’avant avec vos genoux – vous restez droit et grandi, évitant ainsi de frapper le sol avec le talon et de vous blesser. Engagez le haut du corps et imaginez que vous enjambez des bûches. Atterrissez avec les pieds dans l’alignement de votre corps.

Vérifiez votre cadence

Une cadence rapide permet de limiter l’atterrissage sur le talon et de minimiser les forces d’impact. Augmentez votre cadence, si elle est de 160 ppm ou moins, lorsque vous faites un footing ou si vous êtes sujet aux blessures. Si votre cadence est supérieure à 160 ppm, l’augmenter ne vous aidera pas à éviter la blessure, mais vous courrez plus vite. Essayez de l’augmenter de 5 %.

Publicité

 

Publicité


Vous aimerez aussi
 
Commentaires