Questions de coureurs du 26 juillet 2014

Coureur modeste, du 10 km au marathon, mais passionné par l’endurance, j’ai eu la chance d’assister au dernier tiers d’une épreuve incroyable : le Paris-Colmar à la Marche, lors de mes congés le mois dernier. J’ai vu ces hommes et ces femmes marcher à des vitesses où beaucoup d’entre nous courent sur 440 km et quelques 300 pour ces dames. Cette épreuve est monstrueuse, réunit d’après ce que j’ai compris les 30 meilleurs mondiaux sur 24 heures de Marche. Après vérification des bilans j’ai vu que certains marchent en 24 heures plus de 200 km! Combien d’entre nous aimeraient les faire en courant? J’ai cherché tous les articles possibles sur cette épreuve 2014 : PRESQUE RIEN! Donc ma question est simple : pourquoi ne parle-t-on jamais de ces héros??? Alors certes ils ne courent pas, donc ils ne sont donc pas considérés par le monde de l’endurance? Je trouve cela injuste et c’est pourquoi je me suis permis de vous écrire.

Régis, nous comprenons votre colère par rapport à cette injustice. Mais, la marche, telle qu’elle est, ne nous concerne pas directement. Je m’explique. Nous sommes un magazine de Running, donc nous parlons de tout ce qui court. Bien évidemment, la marche athlétique ou la marche nordique sont des épreuves qui, lors de grands événements croisés, peuvent nous intéresser, nous avons d’ailleurs parlé de la meilleur performance française de tous les temps de Yohann Diniz sur 10 000m marche aux championnats de France. Malheureusement, nous devons faire des choix et nous n’étions même pas au courant de la performance que vous évoquez car nous n’avons pas reçu de communiqué de presse à ce sujet. Nous ne renions pas l’exploit il est fabuleux. Mais plein de sports restent encore dans l’anonymat. Cependant, si un tel événement a lieu à nouveau et que cela vous tient à cœur, pourquoi ne pas nous envoyer quelques lignes sur le sujet et/ou résultats ? Nous nous ferions un plaisir de vous publier sur notre site.

Je me suis inscrite à la Spartan Race Paris du 13 Septembre mais pour m’y rendre je vais devoir subir un long trajet en voiture en tant que passagère et j’appréhende un peu l’état dans lequel je vais être en arrivant sur les lieux de la course. Y a t-il des « astuces » pour préserver ses muscles alors qu’on va rester aussi longtemps assis ?

Il existe effectivement quelques astuces pour palier aux effets d’une position assise trop longue. Premièrement, faites des pauses régulières sur la route. Toutes les deux heures. Marchez pendant 10 minutes, étirez-vous doucement. Cela vous fera du bien. Ensuite, si vous en possédez un, faites de l’électrostimulation pendant votre trajet. Enfin, toujours si vous en possédez, des chaussettes de récupération, type BV Sport Pro Récup Elite, vous permettront à l’arrivée de récupérer votre potentiel en marchant pendant un petit quart d’heure. Mais ne vous inquiétez pas, la voiture, pour les jambes, reste bien mieux que l’avion.

Je prépare le trail de la cote d’Opale, quel entrainement dois-je faire?

Nous ne pourrons pas ici vous donner un plan complet. Mais pour préparer un trail vous devez suivre un programme alliant VMA, footing à plus d’une heure, fartlek, de grosses séances de côtes et des sorties longues le dimanche (plus de 2 heures). Si en plus de tout çà vous arrivez à intégrer de la préparation physique générale, vous aurez tout gagné.

J’ai lu que les calculs de poids et d’IMC ne sont pas vraiment valables pour les coureurs, je suis une femme et je fais 1m60 et j’aimerais savoir qu’elle est la fourchette de poids idéal pour moi sachant que je cours environ 30 km par semaine.

Vous avez entièrement raison ! L’IMC ne reflète absolument pas un poids idéal surtout quand on est sportif, car il ne tient pas compte de la masse graisseuse ou de la masse musculaire. D’autres méthodes existent pour cela, plus ou moins savantes, mais chez Runner’s World nous aimons penser que votre poids de forme se situe là où vous vous sentez le mieux ! Certains préfèreront perdre 3 kilos pour aller plus vite mais d’autres auront besoin de ces kilos pour de très longues distances ou pour ne pas perdre en puissance musculaire dans les montées. Vous donnez une fourchette serait stupide de notre part. Nous vous conseillons de vérifier que votre poids ne vous empêche pas de courir (douleurs articulaires par exemple) mais si ce n’est pas le cas, alors fixez-vous un objectif, entrainez-vous en conséquence, et tout se passera parfaitement.

Depuis fin juin, j’ai une douleur sur l’extérieur du genou gauche, je crois que c’est le syndrôme de l’essuie-glace! J’ai vu un ostéo qui m’a manipulé et qui m’a dit de m’étirer ; cependant cela ne passe pas. De plus, j’ai fait une période de repos de 8 jours. Que faire ?

Les douleurs inflamatoires peuvent être vicieuses et peuvent persister longuement. En ce qui concerne le TFL et ce fameux syndrome de l’essuie-glace, nous avons écrit un article à ce sujet. Pourquoi ne pas le lire : ? En espérant qu’il vous apportera toutes les réponses à vos questions.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.