Les chiens peuvent être très territoriaux et leur instinct de proie est déclenché par le mouvement rapide, donc les coureurs peuvent attirer leur attention. Même si un chien semble sympathique, si le propriétaire n’est pas là, il vaut mieux ne pas s’en approcher.

Suivez ces conseils pour savoir comment gérer les chiens sur la course:

  • Ne pas établir un contact visuel avec le chien. S’il voit que vous le regardez fixement, il pourrait voir cela comme une menace.
  • Arrêtez de courir, tournez et marchez dans la direction opposée ou dans la rue. C’est la preuve directe que vous n’essayez pas d’envahir son territoire. Ne vous retournez jamais.
  • Si le chien s’approche de vous, arrêtez-vous et restez immobile. Ne criez pas et ne faites pas de mouvements brusques. Sans tremblement, sans peur, prenez une voix calme : «Rentre chez toi», «assis» ou «Non» feront effet.
  • Si le chien essaie de sauter sur vous, tournez sur le côté et poussez-le avec votre avant-bras.
  • Si vous continuez à rencontrer le même chien agressif, trouvez une nouvelle voie. Nous savons que vous courez très vite mais mieux vaut ne pas tenter le Diable.

20 Commentaires

  1. Perso, je hèle le maître qui bien souvent n’est pas très loin, celui-ci rappelle son clebs et je lui rappelle bien haut les risques civils et pénaux pour divagation canine. J’aime pas qu’on crame mes chronos.

  2. Penser à vous mettre à genoux en le regardant sans le fixer et surtout lui parler calmement avec fermeté sans hurler et maitrise de vos émotions sinon ça fait mal quarante deux dents dans la cuisse.

  3. mdr! la divagation humaine est pas mal aussi!! je cours avecmon chien et je ne vois pas pourquoi je devrais le mettre en laisse apres evidement il y aura toujours des idiots pour aller enmerder le chien

  4. Je n’ai rien contre les chiens, voire le canicross me tente. Ce sont les maîtres qu’il faut éduquer. On ne peut légalement laisser divaguer un animal (même un chat mais le chat-cross… bof), on reste responsable de ce que son animal pourrait faire. Un molosse ou une belle bête de 30 kg en liberté représente un risque potentiel. Penser courir seul(e) en pleine nature, son animal en liberté, n’est-ce pas un peu… je vous laisse trouver le bon mot. Bonnes courses 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.