CHANGEZ DE DÉCOR

Trouvez un nouveau parcours. Si vous possédez un GPS, programmez-le pour passer par des rues dans lesquelles vous n’êtes encore jamais allé. Si vous avez l’habitude de courir sur la route, empruntez des chemins. La surface plus souple sera moins traumatisante pour vos os et vos articulations. En forêt, les arbres vous offriront leur ombre et une brise légère, ce que vous n’avez pas en ville. Courir sur un terrain technique vous obligera à rester concentré pour ne pas trébucher sur les racines et les cailloux, et vous ne penserez plus à votre séance. Vous courez sur les chemins ? Foulez le bitume ou montez sur un tapis de course. En ne pensant plus à votre séance, vous pourrez mieux en profiter.

REDÉFINISSEZ VOS OBJECTIFS

Fixez-vous des objectifs qui n’ont rien à voir avec l’allure ou le résultat d’une course. Vous pouvez commencer un nouveau cycle d’entraînement en vous donnant pour but de faire du sport tous les jours ou de suivre un nouvel itinéraire chaque jour. Fixez-vous des objectifs plus petits et à court terme, qui vous aideront à progresser. Vous terminez toujours vos séances épuisé ? Améliorez votre stratégie d’allure en commençant plus lentement pour finir fort. Si vous marchez dans les côtes, essayez de les monter en courant ou de garder la même allure que sur le plat.

FAITES UNE COURSE

Même si vous êtes un adepte irréductible de la longue distance, courir un 5 km est idéal pour rompre la monotonie de votre entraînement en solo et tester votre esprit de compétition. Des courses de 5 km sont organisées régulièrement un peu partout les week-ends.

COUREZ AVEC UN AMI

Si vous avez l’habitude de vous entraîner seul, essayez de courir avec un ami ou rejoignez un groupe de coureurs. Choisissez bien vos partenaires : trouver le bon n’est pas si facile. En courant avec quelqu’un, les kilomètres défileront plus vite. Vous pouvez courir à différents moments de la journée et vous aventurer dans des endroits que vous ne connaissez pas. Avoir rendez-vous avec un partenaire de course vous oblige par ailleurs à rester motivé. Renseignez-vous sur les groupes de course à pied dans votre boutique spécialisée. Des séances sont souvent organisées en semaine et les coureurs de tous niveaux sont les bienvenus. Avant de rejoindre un groupe, renseignez-vous sur l’allure, le parcours et le nombre de coureurs. Serez-vous le seul nouveau ? Est-ce un groupe de coureurs chevronnés ?

CONNECTEZ-VOUS…

Si vous avez l’habitude de courir sans accessoires technologiques, portez un cardiofréquencemètre et/ou un GPS pour mesurer la distance et votre allure. Les jours de récupération, ils vous aideront à savoir si vous allez suffisamment lentement afin de permettre à vos muscles de récupérer et retrouver de l’énergie pour les séances de qualité (fractionné, sorties à allure soutenue et sorties longues). Pendant ces séances de qualité, ils vous aideront à vérifier que vous fournissez un effort suffisamment intense pour qu’elles soient bénéfiques et pour que vous puissiez atteindre vos objectifs le jour de la course. Écoutez de la musique. Des études ont montré qu’écouter une musique entraînante rend l’effort moins difficile. (N’écoutez pas trop fort pour entendre les voitures arriver ou ne portez vos écouteurs que d’un côté.)

… OU DÉBRANCHEZ

Si vous êtes du genre ultraconnecté, courez sans rien – aux sensations – un jour par semaine. Parfois, en essayant de courir plus vite que l’allure affichée sur votre montre, vous en oubliez les signaux de fatigue que vous envoie votre corps. En laissant vos gadgets chez vous, vous serez plus à l’écoute de celui-ci. En courant sans montre, vous adapterez plus facilement votre effort s’il fait chaud ou s’il y a du vent. Vous apprécierez davantage votre séance sans le stress de la performance.