Pantalon

Pourquoi est-il important ? En fermant votre pantalon, vous verrez immédiatement si vous êtes sur la bonne voie ou si vos kilos en trop, associés à de nombreuses maladies chroniques, résistent. La remontée de votre fermeture éclair pourra booster votre confiance en vous, facteur essentiel de votre programme d’entraînement et de perte de poids.

Quand mesurer ? Avant d’avoir mangé. Dans l’idéal, le matin, au réveil.

à quelle fréquence ? Une fois par semaine.

Ce qu’il ne dit pas Si vous courez plus vite, votre poids et votre état de santé général.

Macronutriments (glucides, acides gras, protéines)

Pourquoi sont-ils importants ? Vous avez besoin de ces 3 macronutriments pour courir efficacement. Les régimes qui les suppriment ne vous permettront pas d’avoir assez d’énergie pour courir mieux, exploiter au maximum votre potentiel physique et perdre du poids. Si vous supprimez complètement toute forme de gras, qui aide l’organisme à absorber les vitamines et les minéraux, vous risquez de présenter une carence en nutriments et de vous blesser. Si vous supprimez les glucides, vous privez votre corps de sa meilleure source d’énergie pour courir et vous risquez d’être épuisé avant la fin de votre séance. En comptant la quantité de macronutriments que vous consommez, vous faites en sorte que votre organisme reçoive tous les nutriments dont il a besoin pour courir.

Quand les mesurer ? À chaque repas.

à quelle fréquence ? Tous les jours.

Ce qu’ils ne disent pas La qualité des aliments. Vous pouvez atteindre les objectifs nutritionnels recommandés en mangeant des aliments qui ne sont pas bons pour votre poids, vos chronos et votre santé à long terme. Avec 20 g de protéines, une barre protéinée peut contribuer à votre apport journalier en protéines, mais elle ne vous rassasiera pas, n’aura aucune valeur nutritionnelle et ne vous apportera pas la sensation de satiété qu’apporteraient 20 g de protéines contenues dans un œuf, du thon ou un yaourt grec.

Calories

Pourquoi sont-elles importantes ? Maigrir n’est pas qu’une question de calories. Il peut être utile de savoir combien de calories sont nécessaires pour avoir assez d’énergie pour courir et de connaître votre limite calorique journalière pour pouvoir maigrir (vous pouvez consulter un diététicien pour déterminer votre objectif journalier ou utiliser les formules figurant aux pages 117-118 du chapitre 16)? Le seul fait de compter vos calories et de regarder combien chaque aliment en contient peut être instructif. Vous découvririez que le mélange de fruits secs que vous n’appréciez pas tant que ça et dont vous pourriez très bien vous passer augmente inutilement votre apport calorique journalier. Des études ont montré que les personnes sous-estiment le nombre de calories contenues dans les aliments. Et plus un aliment contient de calories, plus elles en sous-estiment le nombre.

Quand les mesurer ? En notant pendant une semaine ce que vous mangez et le nombre de calories, vous aurez une idée de votre consommation actuelle (il existe des sites et applications « compteurs de calories »). Vous verrez ce que vous mangez réellement et les obstacles que vous aurez à franchir pour maigrir.

à quelle fréquence ? Tous les jours.

Ce qu’elles ne disent pas Les calories ne sont pas toutes égales. Le nombre de calories n’indique pas leur qualité ni leur valeur nutritionnelle. Certaines calories, comme celles contenues dans le sucre ou les aliments transformés, peuvent accroître l’appétit, provoquant une fringale en plein milieu de votre sortie. Les calories provenant des céréales complètes, des fruits et des légumes apportent de nombreux nutriments et minéraux, permettent à votre système gastro-intestinal de fonctionner efficacement et vous procurent une sensation de satiété jusqu’à votre prochain repas. Le nombre ne vous renseigne pas non plus sur la qualité de vos entraînements, votre composition corporelle ou votre risque de maladie chronique.

Bonnes habitudes alimentaires

Pourquoi sont-elles importantes ? Nous avons chacun des pratiques qui nous aident à nous sentir heureux et à rester sur le bon chemin (lire partie V). Si votre poids ou votre vitesse ne bougent pas, vous pouvez analyser ces pratiques et vous demander où vous avez été assidu et où vous avez manqué de discipline. De la même manière, les bonnes habitudes que vous suivez régulièrement boosteront votre confiance. Quelques exemples : tenir un journal quotidien peut vous aider à éliminer le stress qui vous pousse à manger des aliments moins sains. Noter ce que vous buvez (et la quantité) favorise une bonne hydratation et améliore vos sensations et votre vitesse lors de vos sorties de course à pied. Si vous vous levez en pleine nuit pour manger, le fait de noter le nombre de fois où vous avez résisté à l’appel nocturne de votre frigo vous redonnera confiance.

Quand les mesurer ? Dès que possible.

à quelle fréquence ? Aussi souvent que possible.

Ce qu’elles ne disent pas  Vos habitudes alimentaires saines ne correspondent pas forcément au chiffre qui apparaît sur votre balance ou à votre chrono, mais elles paieront sur le long terme. Et si les autres chiffres ne reflètent pas la réussite, vous pouvez être fier d’avoir dit adieu à vos mauvaises habitudes. Si vous vous en tenez à vos objectifs sains, votre poids et vos chronos finiront par diminuer.