SL20

À l’occasion du semi-marathon de Paris, Adidas lance un nouveau modèle, la SL20, au design ultraléger et bénéficiant d’une semelle intermédiaire Lightstrike pour des déplacements rapides et une vitesse durable. Hassan Chahdi nous donne ses conseils pour que tout se passe bien.

Bien s’équiper

Il est primordial de choisir une paire de running légère pour une foulée dynamique. Pour un débutant régulier, je conseille la SL20. Polyvalente, elle offre un très bon rapport qualité prix. C’est la chaussure idéale pour préparer une course comme le semi et s’aligner sur le départ.

- Publicité -

Bien s’alimenter

Afin d’être en pleine forme le jour J, il est nécessaire d’avoir une alimentation équilibrée dans la période précédant la course. Mais cela est vrai aussi pendant la course, il faut donc bien choisir le ravitaillement adéquat à son corps. Pour cela, il est conseillé de tester à l’entraînement différentes barres de céréales, fruits, fruits secs ou autres afin de savoir ce qui est le plus digeste pour son organisme.

S’entraîner régulièrement

Varier l’intensité un à deux mois avant la course. Les séances d’entraînement doivent être variées. Par exemple, vous pouvez entrecouper votre séance par des lignes droites avec des pics d’accélération pour faire évoluer votre technique de course. Changer régulièrement de lieu d’entraînement peut également éviter la lassitude : parc, forêt, stade, ville…

Trouver son allure cible

Primordial pour faire un effort régulier tout le long de la course et éviter les coups de pompe. Il est ainsi conseillé de courir une à deux fois par semaine à l’allure à laquelle vous souhaitez courir le semi-marathon pour être le plus à l’aise possible le jour J. Vous pourrez ainsi garder l’énergie nécessaire pour les derniers kilomètres.

Se préparer mentalement

Si la préparation physique est bien évidemment au cœur de l’entraînement, il est essentiel d’être fort mentalement pour terminer son premier semi-marathon. Il faut ainsi forger son mental en se donnant régulièrement des objectifs à atteindre lors de son entraînement. Le gain de confiance sera ainsi moteur. La méditation peut également être un moyen de prévisualiser la course et de se mettre dans les meilleures conditions pour être performant le jour J.