sels minéreaux

Suivez les conseils de nos nutritionnistes dans la semaine qui précède une course objectif pour vous assurer que votre préparation ne soit pas compromise par votre estomac.

Faites simple

Certains aliments peuvent causer toutes sortes de problèmes gastro-intestinaux, il faut donc éviter les aliments épicés, trop sucrés et trop gras.

Ne soyez pas trop gourmand

À mesure que votre entraînement diminue, le glycogène musculaire est stocké par votre organisme. Il ne faut pas augmenter exagérément votre apport calorique.

Allez-y lentement

Privilégiez les sucres lents comme les flocons d’avoine, les pâtes complètes, le riz brun, le pain noir, certains fruits (mangue, pomme, poire…). Sans oublier les légumes.

Restez sain

S’en tenir au bon gras, tel que l’avocat, les noix, certains poissons (saumon, thon, truite, hareng, sardine, maquereau) et certaines huiles (colza).

Faites le test toilette

Buvez beaucoup d’eau et assurez-vous que vos urines restent claires.

Choisissez les bons encas

Compléter éventuellement avec des smoothies, des fruits frais, du jambon maigre, des laitages, du pain complet.

Evitez les pièges

Attention à certains aliments trop riches en fibres. Ils peuvent aussi provoquer des problèmes gastriques.

Le meilleur repas d’avant-course

Des aliments faciles à digérer et utiles, des pâtes (sans trop de sauce), des légumes, du blanc de poulet. Terminez avec une salade de fruits frais.

Le meilleur petit déjeuner d’avant course

Ne vous embêtez pas à vous lever tôt pour manger vos pâtes. Essayez plutôt un gâteau sport (de toutes marques) à confectionner la veille : c’est la solution la plus simple et la plus efficace.

Ne testez rien de nouveau

Surtout la veille de la course et lors du dernier petit déjeuner.

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.