Le tapis offre de nombreux avantages par rapport à la route, à condition d’adapter vos exercices en fonction des conditions.

1. SACHEZ VOUS ADAPTER

Ayez, par exemple, le réflexe d’incliner le tapis de 2 % pour essayer de simuler la présence d’un vent de face. Puisqu’il n’existe aucun véritable moyen de reproduire la résistance du vent, trouvez vos propres ajustements.

2. DES FOULÉES PLUS COURTES

Si la régularité et le relatif confort du tapis sont un avantage, les coureurs ont tendance à raccourcir leur foulée. C’est comme courir sur de l’herbe plutôt que sur une surface ferme plus éprouvante. Soyez à l’écoute de votre corps pour trouver une allure confortable. Si votre allure habituelle à l’extérieur vous semble trop dure, ralentissez.

3. HYDRATEZ-VOUS

Compte tenue de l’absence d’air ambiant vous allez beaucoup suer sur le tapis. Pour éviter de vous déshydrater, buvez 2 à 4 gorgées d’eau toutes les 15 min.