Réduire le kilométrage durant la semaine précédant la course génère souvent un sentiment de frustration chez les coureurs tentés d’aller se dégourdir les jambes. Vous devez être prêt mentalement pour le jour de course. Voici quelques astuces pour affûter votre force mentale pour le grand jour.

AYEZ CONFIANCE

Les coureurs s’attendent à être revigorés lors de la phase d’affûtage, et s’ils ne le sont pas, ils s’inquiètent. Gardez toujours à l’esprit que les bienfaits de cette étape ne se manifesteront que le jour de la course.

- Publicité -

CONCENTREZ-VOUS SUR L’ARRIVÉE

Préparez votre esprit à vous porter pendant la course. Voici un exercice qui peut vous aider à cela pendant votre phase d’entraînement : accélérez sur les derniers 300 m d’un exercice d’1 km sans vous arrêter, même pas à 1 m, puis analysez ce qui vous a permis d’y parvenir. Vous êtes-vous focalisé sur votre posture, vous êtes-vous répété le même mot, vous êtes-vous motivé, ou alors, vous êtes-vous visualisé en train de revenir en trombe sur les coureurs devant vous ? Utilisez ce même outil mental le jour de la course.

VISIONNEZ LA VICTOIRE

La neuroscience a permis de découvrir que la visualisation peut reprogrammer le cerveau en créant une empreinte mentale qui contribue directement à la performance. Accordez-vous 5 min et faites en sorte de créer des images aussi vivantes que possible de la course idéale selon vous. Imaginez-vous en train d’accélérer la cadence pour atteindre votre objectif.

ÉTUDIEZ LE PARCOURS

Plus vous connaissez le parcours, plus vous serez enthousiaste et aurez le sentiment de contrôler la course. Si vous habitez près du tracé de la course, empruntez-le en voiture ou à pied lors d’un entraînement.

MINIMISEZ LE STRESS

Les coureurs avec une importante réserve d’énergie émotionnelle supportent généralement mieux la pression de la course. Veillez donc à bien dormir et à reporter les réunions à forte tension. Faites des activités que vous aimez et passez du temps avec les gens que vous appréciez afin de mieux vous détendre.

SACHEZ ANTICIPER

Une semaine avant la course, décidez des vêtements que vous allez porter, de la façon dont vous allez vous rendre sur la ligne de départ, de ce que vous allez manger la veille de la course ainsi qu’au petit-déjeuner le jour J, et comment vous retirerez votre dossard. Plus vous aurez le sentiment de maîtriser la situation, plus vous serez confiant.