Jim Rogers, conférencier britannique à l’université de Lincoln, enseigne la méditation consciente. Il explique qu’il existe un parallèle entre la course à pied et la méditation. « Dans les deux cas, vous passez naturellement de votre esprit à votre corps », explique-t-il. Voici quelques-uns de ses conseils.

« Le but de la méditation est simple : tenter de rester dans le moment présent sans être déconcentré par des événements passés ou à venir tels que “Je ne terminerai jamais ce marathon”, ou “Comment revenir de cette blessure ?” »

Une technique essentielle pour rester dans le présent est de maîtriser votre respiration. « Se centrer sur la respiration est l’un des moyens les plus faciles de recentrer un esprit qui s’évade », affirme Jim Rogers, également spécialiste de l’ultra-distance. « Il ne s’agit pas d’évaluer, mais simplement de remarquer. Certains comptent leurs respirations ou visualisent un endroit particulier, notamment l’entrée d’air dans la bouche. »

Profitez du silence. « Je ne suis pas contre la course en musique qui peut dynamiser un long parcours. Cependant, tentez de courir sans musique pour vous recentrer sur vous-même ».

Il enseigne également la technique du scan corporel : « Scrutez chaque zone du corps l’une après l’autre. Ne faites qu’observer, sans tenter de changer quoi que ce soit ». En méditation statique, ce processus est très long et ciblé, mais on peut également l’appliquer en courant.

Essayez à la maison, et entraînez-vous à la méditation avant de l’appliquer à la course. En position assise, concentrez-vous sur la respiration. « Si votre attention s’égare 1 million de fois, recentrez-la 1 million de fois. »