Insolite : découvrez 14 anecdotes de coureurs !

1863 : Deerfoot, un Indien nord-américain, a battu le record du monde de l’heure en course à pied, à 90 ans, en mocassins, alors qu’il ne s’entrainait pas !

1863 : Walter George établit les records mondiaux sur toutes les distances de l’époque, du 1000m au semi-marathon, en sprintant 3 kilomètres, tous les jours.

1896 : Louis Spiridon, petit berger grec, a bu 2 verres de vin lors du premier marathon olympique. Et il a gagné.

1902 : Joe Binks a battu le record du monde du 1500m en 4min16sec8, grâce à un seul entrainement par semaine, uniquement composé de 6 petits sprints.

1904 : Le champion du marathon olympique des J.O de St-Louis (Etats-Unis) a dû affronter une température de 32°C durant la course.

1908 : Charles Heffer a bu du champagne lors du marathon olympique, avec, pour résultat, des crampes d’estomac durant les derniers kilomètres. Il a raté la médaille d’or à cause de cela.

1912 : La légende du marathon de Boston, Clarence DeMar, a dû arrêter de courir durant cinq ans, car les médecins lui avaient dit qu’à long terme, la course de fond était mauvaise pour le coeur…

1920 : A cette époque, on décourageait les sprinteurs de boire au cours de leurs entrainements. A l’exception, peut-être, d’une sorte de gruau à base de flocons d’avoine. « On disposait sur la piste un seau de gruau et on laissait tremper les flocons d’avoine dans l’eau pendant 1 heure » écrivait à l’époque un médecin du nom de Bilik, dans la Bible de l’entrainement (1927). « Cela permettrait aux coureurs de se rafraîchir la bouche en en prenant une gorgée. »

1920 : Les coureurs de cross étaient invités à rester bien au chaud quand il faisait froid, en se massant avec du saindoux, de l’huile de coton ou une crème grasse.

1928 : On servait du vin aux ravitaillements durant le marathon olympique.

1970 : Environ 300 kilomètres par semaine. C’était à l’époque une distance populaire parmi les marathoniens et la majorité des coureurs. Si beaucoup réalisaient de bons temps, beaucoup se blessaient régulièrement.

1972 : Avant cette année-là, le 1500m et le 800m étaient les 2 distances les plus longues pour les coureuses lors des J.O. Les organisateurs pensaient que courir sur des parcours plus longs serait trop dur pour elles.

1975 : Bien avant les brassières de sport, Jacqueline Hansen, première femme à descendre sous les 2h40′ au marathon, a dû improviser. « Le marathon d’Honolulu était si chaud, que j’ai dû retirer mon tee-shirt. Je portais un haut de bikini rose ! »

1984 : Les femmes sont autorisées à courir aussi longtemps que les hommes lors des J.O. ! C’est le début du marathon féminin, avec Joan B. Samuelson, qui remporte la médaille d’or en 2h24min52sec.