Bonne idée, non ? Et, tant qu’à faire autant choisir une destination exotique, inconnu et lointain. Ah, voilà qui est tout de suite plus amusant ! Mais avant de monter dans un avion avec votre paire de baskets sous le bras, voici les conseils de nos journalistes et experts, tous « globe-runners », pour vous aider à organiser votre périple. Et en profiter au maximum.

Maintenant que vous avez choisi votre destination et que tout est organisé, voici quelques conseils pour gérer vos bagages ici et là.

Bagage à main

Mettez votre tenue de course dans un bagage cabine, chaussures comprises. Si vos affaires n’atterrissent pas au même endroit que vous – cela arrive encore, même avec de très bonnes compagnies aériennes –, vous n’aurez pas tout perdu et pourrez faire votre course tranquillement.

Trop chargé ?

Si, pendant votre voyage, vous achetez des cadeaux pour toute votre famille et réalisez après coup que vous n’avez plus de place dans votre sac, essayez de vous rendre à la poste la plus proche pour envoyer un paquet. Cela vous coûtera souvent moins cher que ce que vous demandera la compagnie aérienne pour valider votre surcharge, sans compter l’amende de la douane française qui ne permet de ramener en France que pour 430 euros de marchandises, cadeaux compris. Plus d’infos sur : www.douane.gouv.fr

N’oubliez pas une ou deux trousses de secours

La trousse de secours est l’un des éléments les plus importants du sportif qui voyage. « Je l’ai appris à mes dépens quand, au fi n fond de l’Indonésie, lors d’un surf trip avec des copains, il a fallu soigner une petite coupure de rien du tout faite sur le corail, explique encore notre baroudeur Gaël Couturier. Je n’ai rien pu faire sur place, car je n’avais rien, et, au retour en France, cette microcoupure s’était infectée, j’avais très mal et j’ai dû prendre des antibiotiques pendant dix jours. » Certains organisateurs de courses européens et asiatiques peu scrupuleux vous feront payer l’utilisation de leurs tentes médicales, et les pharmacies locales peuvent parfois être difficiles à trouver, sans compter sur le challenge qui consiste à se procurer le bon médicament sans finir intoxiqué. Emportez de quoi soigner les ampoules et les ongles de pieds abîmés, de quoi soulager les estomacs fragiles, sans oublier du collyre pour nettoyer les yeux, des dosettes d’un antiseptique pour plaies et brûlures superficielles, des pansements et des compresses. Pour plus de sûreté, consultez un médecin du sport en lui précisant dans quel pays vous vous rendez afin qu’il vous établisse une liste de médicaments à acheter au cas où. Enfin, prenez une assurance ou vérifiez ce que votre carte bancaire peut vous offrir en cas de pépin.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.