Gagnez du temps

15 secondes par-ci, 1 min par-là : ça paraît insignifiant, mais vous serez surpris
du résultat.

Anticipez

Préparez vos affaires la veille. Desserrez vos lacets pour pouvoir enfiler vos runnings plus facilement le matin. Vous n’aurez qu’à vous lever et à vous habiller. Finis les allers-retours dans votre chambre à la recherche d’une tenue propre…

Prêt pour le petit déj’

Préparez les fruits pour votre smoothie la veille d’une séance matinale et placez-les au réfrigérateur. Au retour de votre séance, vous n’aurez qu’à les mettre dans le blender et à appuyer sur le bouton. Vous pourrez savourer votre boisson 8 secondes plus tard. Nous l’avons testé : faire un smoothie de A à Z après une séance matinale prend 1 min 53 s’’, soit 1 min 45 s’’ de plus que si vous le préparez la veille.

Oubliez les étirements

Ne perdez pas votre temps à étirer des muscles froids avant de vous entraîner. Marchez vite pendant quelques minutes puis trottinez pour vous échauffer.

Courez avant de parler

Vous avez tendance à discuter dès que vous avez retrouvé vos partenaires de course à pied tout en faisant quelques mouvements d’échauffement inutiles. Ne faites plus ça. Dites bonjour et commencez à trottiner. Ensuite, vous pouvez discuter, avant d’accélérer l’allure. En suivant nos conseils 14 à 17, vous gagnerez jusqu’à 10 min − le temps de transformer votre séance de 8 km en une sortie de 9,5 km. Et sur une semaine entière, cela vous permet de gagner 35 min de course à pied.

Toujours prêt (pour les hommes seulement)

Portez un short en guise de sous-vêtement pour être prêt à courir dès que vous avez 10 min de libre. Une étude de l’université de Stanford, aux états-Unis, a établi qu’accumuler de courts moments d’activité physique avait des effets importants.

Divisez pour mieux régner

Les journées les plus chargées, divisez votre séance en 2 séances courtes. Par exemple, au lieu de courir pendant 40 min, courez 20 min le matin et 20 min le midi, ou à un autre moment de la journée selon votre emploi du temps.

Diminuez le volume

Selon une étude de l’université du Nord de l’Iowa, les coureurs qui font plus de 80 km par semaine n’enregistrent pas de meilleurs temps au marathon que ceux qui courent 15 km de moins. « Plus » n’est donc pas toujours synonyme de « mieux ». Plus la peine de lutter pour trouver le temps d’accumuler les kilomètres.

La règle des 10 min

Courez à une allure plus rapide que votre allure d’entraînement habituelle (sans sprinter) en comptant 10 foulées de votre pied droit. Quand vous atteignez 10, effectuez 10 foulées à allure footing. Ensuite, passez à 20-20 et augmentez jusqu’à 60-60. Redescendez progressivement à 10-10. C’est un bon moyen pour vous échauffer, faire un retour au calme et intégrer de l’intensité dans un court laps de temps.

Repensez le temps

Certains comportements vis-à-vis de la course à pied et/ou de vous-même vous empêchent de vous entraîner. Pensez différemment pour aller de l’avant.

Soyez réaliste

Réduisez l’entraînement si nécessaire, mais ne jetez pas l’éponge parce que vous n’avez pas le temps. Quand vous avez une période très chargée, courez 10-15 min tous les 2 ou 3 jours. Reprenez un entraînement plus intense dès que vous le pouvez. Quand votre agenda implose, les petites sorties de course vous évitent de larver sur le canapé.

Soyez un peu égoïste

En plaçant la course à pied comme priorité dans votre journée et dans votre vie, vous boostez votre santé physique et mentale, et vous pouvez gérer vos obligations familiales avec le sourire. Expliquez à votre famille que courir vous fait du bien, et qu’ils le verront !

Soyez flexible

Si une réunion de dernière minute vous empêche d’aller courir à midi, faites votre séance le soir, après le travail. Si vous ratez votre réveil, emmenez vos affaires de running au travail et courez entre 12 h et 14 h. Pas d’excuse du genre : « Je ne me sens pas en forme. » Si vous voulez vraiment courir, vous trouverez le temps, comme vous le trouvez pour vous raser, manger ou lire. C’est pareil !

Amusez-vous !

Si vous appréciez une séance de course à pied, vous aurez envie d’en faire une autre et trouverez le temps. Suivez un nouvel itinéraire, faites un ancien parcours en sens inverse. Si vous avez l’habitude de courir sur la route, allez dans un parc, au milieu des arbres. Varier, c’est ajouter du piment. N’hésitez pas à le faire quand vous devez enchaîner les kilomètres.