Avec tout ce que vous avez à faire dans une journée, vous pouvez être tenté de remettre votre séance d’entraînement au lendemain. Le manque de temps – qu’il soit réel ou perçu – est le plus grand obstacle au bon déroulement de votre programme. Mais nous sommes ici pour vous aider.

Advertisement

Les problèmes de timing entrent dans les 3 catégories suivantes : prendre le temps (quand, où et comment), gagner du temps (les choses à faire et à ne pas faire pour gagner du temps) et repenser le temps (ajuster votre volume d’entraînement au temps dont vous disposez).

Advertisement

Voici le programme : nous vous proposons 25 conseils pour mieux gérer votre temps, répartis en 3 catégories. Prenez 3 conseils de chaque catégorie et testez-les pendant 1 mois. S’ils fonctionnent tous les 3, bravo ! Sinon, choisissez-en 3 autres. Si vous les essayez tous, mais que vous n’avez toujours pas le temps de courir, c’est que vous ne le voulez pas vraiment. Dommage. Mais il est fort probable que quelques-uns fonctionnent à tous les coups. Alors arrêtez de regarder l’heure et enfilez vos baskets !

Prenez le temps

Voici quelques astuces pour récupérer un peu de temps et en faire profiter votre entourage.

Organisez votre semaine

Posez-vous un dimanche avec votre calendrier et notez vos séances d’entraînement de la semaine à venir avant que les cases blanches ne se remplissent avec d’autres priorités.

Pensez qualité, pas quantité

Tirez le maximum du temps dont vous disposez. Vous trouverez facilement 20 min pour aller courir. Faites en sorte que chaque minute vous fasse travailler. Alternez 1 min un peu plus rapide que votre allure habituelle et 1 min à une allure de récupération. Commencez par un échauffement de 2 à 4 min et terminez par un retour au calme de quelques minutes.

Levez-vous 30 min plus tôt

Courez pendant que les autres dorment encore. Une séance matinale vous donnera du peps pour toute la journée.

Si vous pouvez, adoptez un chien

Tout le monde n’a pas l’espace suffisant ni le temps pour s’occuper d’un chien, mais si vous le pouvez, il sera un partenaire de course à pied idéal. Vous serez littéralement traîné dehors !

Partagez vos responsabilités

Un matin, un après-midi ou un soir, laissez votre conjoint(e) s’occuper des enfants pendant que vous allez courir. Si votre conjoint(e) court ou a une autre activité, vous pourrez échanger les rôles le lendemain.

Emmenez vos enfants avec vous

Dans une poussette de jogging ou sur un vélo, quel que soit l’âge de vos enfants, ils pourront vous accompagner pendant que vous courez.

Parents supporters

Pendant que vos enfants jouent au foot (ou à autre chose), courez autour du stade. Vous pouvez le faire 2 fois par semaine. La 1re fois, courez pendant 1 h à une allure soutenue. La 2e, courez 45 min en accélérant sur le côté le plus long et en trottinant sur le petit côté. Et n’oubliez pas de féliciter vos enfants quand ils marquent des buts !

Évitez les heures de pointe

Si votre travail se trouve à une distance raisonnable à pied de chez vous, amenez vos affaires de course à pied au bureau et rentrez en courant. Vous irez plus vite que les automobilistes coincés dans les embouteillages et vous ferez une séance d’entraînement de plus. Une fois arrivé chez vous, vous aurez évacué tout le stress de votre journée et vous vous sentirez beaucoup plus détendu.

Fixez des objectifs à court terme

Beaucoup de coureurs voient à trop long terme quand ils planifient leurs séances d’entraînement. Fixez-vous plutôt des objectifs spécifiques sur 15 jours. Par exemple, courez 3 fois par semaine pendant 2 semaines.

Pariez sur vous-même

Selon une étude de l’université d’état du Michigan, aux états-Unis, les personnes qui ont parié 25 $ sur le fait qu’ils suivraient leur programme d’entraînement pendant 6 mois ont eu un taux de réussite de 97 %. Faites des paris avec vos amis, le 1er qui perd paie les bières.

Pensez petit et souvent

Si vous débutez la course à pied, visez la fréquence plutôt que la durée. Au lieu d’essayer de trouver le temps de courir 45 min 2 à 3 fois par semaine, faites des séances plus courtes de 15-20 min.

Courez longtemps pour devenir puissant

Si vous êtes plus expérimenté, effectuez 2 séances hebdomadaires importantes durant lesquelles il faudra dépasser vos limites. Essayez une séance de fractionné (ou de côtes ou de fartlek) d’1 h dans la semaine et une sortie longue le week-end. Entre les 2, intégrez des footings courts, de l’entraînement croisé (natation, vélo…) et des jours de repos.

Courez avec un ami

Si vous êtes attendu pour courir, vous ne pourrez plus trouver d’excuses.