L’entrainement biquotidien, la double ration du coureur.

Être capable de courir plus longtemps est, à long terme, beaucoup plus bénéfique pour la santé que courir vite. Au fur et à mesure que vous augmentez votre kilométrage, vous bâtissez votre résistance et votre endurance. Vous apprenez à votre corps à brûler efficacement les graisses. En un certain sens, chaque kilomètre supplémentaire réduit votre tour de taille. Des recherches ont démontré que les personnes qui brûlaient régulièrement plus de calories avaient moins de chance de développer une maladie cardio-vasculaire.

Advertisement

Vous pouvez tout à fait augmenter votre kilométrage, sans pour autant vous blesser ou vous faire mal : par exemple, en courant moins vite votre sortie longue, mais plus longtemps. Essayez ce programme sur 3 semaines : le premier week-end, faites une sortie plus longue mais moins rapide ; la deuxième semaine, faites votre sortie longue normale et, enfin, le dernier week-end, récupérez en divisant votre distance habituelle par deux. En outre, vous diminuerez les risques de blessure en incluant des pauses lors de votre sortie longue : par exemple, 1 minute de marche toutes les 4 à 5 minutes de course, dès le début de la séance. N’oubliez pas la qualité, avec des séances de type 20 min de footing + 7 à 10 x 100 m, plus vite. Pour progresser, vous devez alterner des séances tranquilles et des sorties plus intenses, avec des accélérations.

Advertisement