Quand on débute, il est tentant d’enfiler la tenue de sport qui traîne dans le placard, mais ce n’est pas une très bonne idée, quelle que soit l’attention que l’on porte (ou pas) à la mode. Une tenue de running adaptée et de bonnes chaussures feront la différence sur la qualité de vos entraînements, votre motivation et votre progression. Difficile de prendre du plaisir quand on porte un tee-shirt en coton trempé de sueur qui irrite la peau jusqu’à la faire saigner. L’innovation technologique a permis de développer des produits qui procurent un confort optimal lors de la course. Pas besoin de dévaliser le magasin ; il vous suffit d’investir dans quelques articles de base. Voici une liste des indispensables pour bien commencer.

Les chaussures

Dépenser plus de 100 € pour acheter une paire de runnings peut paraître excessif, mais courir avec des chaussures qui procurent un bon soutien et un bon maintien est le meilleur moyen d’éviter les blessures. Des chaussures usées ou mal ajustées peuvent entraîner des lésions. Mais il n’est pas toujours facile d’acheter le bon modèle du premier coup. « Il n’existe pas de chaussure magique qui aide à mieux courir, mais une mauvaise chaussure peut vous empêcher de courir », précise Bruce Wilk, kiné et coach.

- Publicité -

Vous diriger droit vers le rayon des chaussures soldées n’est pas une bonne idée. Ne choisissez pas en fonction du prix, mais achetez plutôt le modèle qui vous va le mieux. Quel que soit le prix de vos nouvelles chaussures, il sera toujours préférable à la douleur que vous ressentirez si elles ne vous conviennent pas et au temps passé chez le médecin si vous vous blessez.

Même si vous pensez connaître votre pointure, faites-la mesurer à chaque fois que vous achetez un nouveau modèle. Vos pieds changent au fil du temps, et tous les modèles ne chaussent pas pareil.

Gardez de l’espace. Il doit y avoir l’espace d’un pouce entre le bout de la chaussure et l’extrémité de votre gros orteil. Essayez toujours les 2 pieds et courez pour les tester (dans le magasin).

Changez régulièrement vos chaussures tous les 500-600 km. Notez la date d’achat dans votre journal d’entraînement et enregistrez le nombre de kilomètres courus via votre appli de running (Strava, Runtastic, etc.) pour savoir quand les changer.

HOKA ONE ONE Bondi 7

Notre premier choix se porte sur la HOKA ONE ONE Bondi 7. Quand Hoka commercialise une chaussure avec un « méga amorti », ce n’est pas une blague. La nouvelle itération de la Bondi est la chaussure la plus rembourrée de la société, avec une couche complète de mousse EVA ancrant une semelle intercalaire carrément robuste. L’une des meilleures ventes de Hoka, cette chaussure offre un amorti maximal pour une conduite ultra-moelleuse. Une tige en mesh ouvert l’aide à respirer et la conception de la semelle vous permettra de flotter kilomètre après kilomètre, et ce quelle que soit les distances.

HOKA ONE ONE Clifton 7

Notre second choix se porte sur la HOKA ONE ONE Clifton 7. La Clifton originale est légendaire parmi les fans de Hoka, et elle a marqué un tournant pour la marque, prouvant qu’une chaussure pouvait offrir un amorti maximal sans être maladroite. La dernière Clifton revient à cette formule magique – principalement. Elle est plus légère, mais offre toujours une course tout en douceur et une foulée très fluide. C’est la chaussure idéale pour les débutants qui va vous permettre d’avaler des kilomètres d’entraînement sans vous faire mal. Un excellent choix.

Les vêtements

Quand on débute, il est tentant d’enfiler la tenue de sport qui traîne dans le placard, mais ce n’est pas une très bonne idée, quelle que soit l’attention que l’on porte (ou pas) à la mode. Une tenue de running adaptée et de bonnes chaussures feront la différence sur la qualité de vos entraînements, votre motivation et votre progression. Difficile de prendre du plaisir quand on porte un tee-shirt en coton trempé de sueur qui irrite la peau jusqu’à la faire saigner. L’innovation technologique a permis de développer des produits qui procurent un confort optimal lors de la course. Pas besoin de dévaliser le magasin ; il vous suffit d’investir dans quelques articles de base. Voici une liste des indispensables pour bien commencer.

La brassière

Si vous êtes une femme, il vous faut une brassière qui offre un bon maintien et qui évacue la transpiration. Essayez plusieurs modèles et marques, dans 3 tailles. Les bretelles ne doivent pas être ni trop amples ni trop serrées. Vous devez pouvoir glisser 2 doigts sous chacune d’elles. La bande principale doit être ajustée.

Les sous-vêtements

Surtout, pas de coton : il absorbe la transpiration, ce qui provoque des frottements. En général, les coureurs (et coureuses) ne portent rien sous leur collant de running. Mais vous pouvez opter pour un sous-vêtement synthétique ou en laine, 2 matières qui offrent isolation et maintien.

Les chaussettes

Optez pour des chaussettes spécifiques pour la course à pied : élastiques au niveau de l’arche, rembourrées sous le dessous du pied et pas de couture au niveau des orteils.

Une tenue réfléchissante

Si vous courez tôt le matin ou tard le soir, portez au moins une veste réfléchissante ou un élément réfléchissant. Dans l’idéal, courez avec une lampe frontale. Les automobilistes verront une lumière et du mouvement et comprendront que vous êtes un coureur.

Une montre

Au début, vous aurez uniquement besoin de savoir combien de temps vous courez – n’importe quelle montre fera l’affaire. En progressant, vous pourrez acheter un cardio-fréquencemètre ou une montre GPS, qui indiquent votre allure, le nombre de kilomètres courus et votre fréquence cardiaque. Il existe de très nombreux modèles : certains coureurs ne jurent que par eux, d’autres s’en passent très bien. Ils présentent des avantages : si vous êtes sujet aux blessures ou si vous ne progressez plus, une montre GPS ou un cardio-fréquencemètre vous dira si vous en faites trop, ou pas assez.

Le haut et le bas de running

Ici aussi, évitez le coton. Courez avec un tee-shirt et un collant (ou un short) fabriqué à partir de matières techniques qui évacuent la transpiration et l’humidité. Ils sont légers et préviennent les frottements. Vous n’aurez pas trop chaud en été et moins froid en hiver. Optez pour le nylon, le Lycra, la technologie Coolmax et la laine mérinos.

Article écrit en collaboration avec HOKA ONE ONE