PRENEZ VOTRE TEMPS

Il est inutile de vous fixer des objectifs d’allure si vous courez dans l’obscurité. Concentrez-vous plutôt sur votre effort en l’évaluant sur une échelle de 1 à 10 et en notant vos temps, pas vos distances.

PLANIFIEZ

Souvenez-vous qu’il est impossible de décaler la date de la course : soyez préparé !

DE NOUVEAUX PARCOURS

Les chaussées verglacées sont une bonne excuse pour changer vos habitudes. À court d’idées ? Rendez-vous sur calculitineraires.fr ou mapmyrun.com.

INVESTISSEZ

Portez toujours un vêtement respirant et protégez-vous de la pluie avec une veste en tissu déperlant.

COUP DE FROID

Après avoir couru dans le froid, rentrez vite au chaud, car les vaisseaux sanguins continuent de se dilater et de dissiper la chaleur. 

RESPIREZ MIEUX

Lorsqu’il gèle, respirez à travers un couvre-cou ou une écharpe lors des premières minutes de votre course afin que l’humidité provenant de votre respiration redescende dans vos poumons.

AVANT LE DÉJEUNER

Si les nuits noires freinent vos envies de sorties nocturnes, pourquoi ne pas aller courir plus tôt ? Une étude a démontré que les employés pratiquant 15 min d’exercice quotidien avant le déjeuner sont moins sujets à la fatigue et plus productifs.

LE CROSS COUNTRY

Les terrains boueux et les chemins vallonnés de cette discipline renforcent vos jambes et améliorent votre condition physique.

FAITES LA GRASSE MATINÉE

On peut avoir le sentiment que les courses matinales sont celles qui demandent le plus d’efforts. Si vous ne pouvez pas courir à un autre moment, échauffez-vous méticuleusement. Des chercheurs tunisiens ont démontré que s’échauffer réduit les inconvénients des exercices matinaux.

SAUMON SAUVAGE

Ce poisson est la meilleure source alimentaire en vitamine D. Un déficit de cette vitamine est souvent associé à la dépression et à des problèmes immunitaires. Plus de la moitié de la population est en carence en hiver, lorsque celle-ci ne peut être produite par le Soleil.

ÉCOURTEZ

En hiver, remplacez les fractionnés rapides, qui nécessitent une longue période de récupération, par des distances plus courtes.

HYDRATEZ-VOUS

N’oubliez pas de vous hydrater quand il fait froid. Parce que la transpiration est moins visible en hiver, certains coureurs ont tendance à être moins attentifs à la quantité de liquide qu’ils absorbent. Pourtant, on peut transpirer tout autant que lorsqu’il fait chaud.