Les exercices suivants améliorent la mobilité des muscles sensibles chez les coureurs. Effectuez-les après votre séance de course à pied.

Étirement des muscles fléchisseurs de la hanche

Pourquoi. En courant, votre jambe fait un mouvement de balancier partant de la hanche. Si vos fléchisseurs sont tendus, l’amplitude sera limitée.

Comment. Placez-vous près d’une porte et posez un genou par terre de telle sorte que votre dos soit en appui contre le rebord de la porte. Rentrez votre bassin pour sentir un étirement en haut de votre cuisse. Pour étirer plus en profondeur, tournez le pied avant vers l’extérieur. Maintenez 3 min.

Massage des pieds

Pourquoi. Une mobilité limitée peut affecter la fluidité de la transition talon-orteils.

Comment. Asseyez-vous et posez la cheville droite sur le genou gauche. Massez votre voûte plantaire à l’aide de vos pouces. Appliquez une pression sur les zones douloureuses, puis fléchissez et tendez les orteils pour relâcher les tissus. Massez l’autre pied. Effectuez ces massages tous les jours pendant 3 min, jusqu’à ce que la douleur disparaisse.

Massage des mollets 

Pourquoi. Si vos mollets sont contractés, ils absorberont moins les chocs.

Comment. Asseyez-vous par terre, tendez la jambe gauche et placez un rouleau de mousse sous votre mollet. Quand vous sentez un point douloureux, appuyez fortement. Maintenez la pression jusqu’à ce que la douleur disparaisse (30 à 90 secondes). Changez votre position et recommencez. Quand vous n’avez plus mal, appuyez sur votre tibia pour appliquer une pression plus forte.