Si la fermeture des gymnases et des salles de sports pendant la pandémie a désorganisé de nombreux entraînements, elle a également encouragé beaucoup d’entre nous à se mettre à la course, et pas seulement sur route.

La course est en effet un moyen peu onéreux de réduire son niveau de stress et d’anxiété et de continuer à faire de l’exercice tout en maintenant ses distances sociales. Le trail, en particulier, permet de s’évader et d’explorer la nature, et il est bon de voir que les trails sont devenus plus populaires que jamais.

Hillary Allen, coureuse d’ultra-marathon de North Face, pense que la récente hausse de popularité de sa discipline est également due à sa simplicité. « Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’une bonne paire de chaussures et vous pouvez vous immerger dans la nature », explique-t-elle. « C’est une expérience magique que d’être propulsée par sa propre force au sommet d’une montagne et c’est super amusant de voir où vos deux pieds peuvent vous emmener. »

- Publicité -

Que vous soyez novice en matière de trail running ou que vous soyez un coureur hors route expérimenté, il y a toujours de nouveaux conseils et astuces à apprendre, qu’il s’agisse de changer de technique ou d’investir dans un kit technique spécialisé pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre course.

1. Marchez  dans les pentes

Bien que dans le monde du trail, cela s’appelle de la randonnée, marcher sur les pentes les plus raides est plus qu’acceptable ; en fait, c’est un pratique activement encouragée. Souvent, il est plus efficace de marcher sur les pentes les plus raides que d’essayer de les gravir, surtout si vous ajoutez d’autres facteurs comme la haute altitude, la chaleur et le terrain accidenté.

Ignorez la montre quand il s’agit de collines. Ralentissez et concentrez-vous sur l’effort plutôt que d’essayer de suivre votre « rythme de route » – vos jambes vous en remercieront.

2. Adhérez au sentier

L’une des joies du trail est la variété des terrains. Vous pouvez courir sur de l’herbe, du sable, des marais boueux, des rochers ou un mélange de tout cela. Pour un mouvement en douceur et vers l’avant, vous voulez des chaussures avec suffisamment de traction pour résister aux sentiers les plus difficiles, sans faire de compromis sur la vitesse et la souplesse.

Pour relever ce défi, The North Face a développé la chaussure de trail premium Flight VECTIV™. La Flight apporte les technologies de fibre de carbone et de plaque composite sur les sentiers, comme l’atteste Kaytlyn Gerbin, coureuse de The North Face et championne féminine de la course de trail Transgrancanaria 2020. « La plaque donne aux chaussures une sensation de réactivité et de haute performance, et la tige aérodynamique maintient la légèreté de la chaussure », souligne-t-elle.

3. Augmentez votre force

La musculation pour les coureurs de trail est un must, car vous utiliserez des groupes musculaires différents de ceux de la course sur route. Sur les sentiers, vous devez être prêt à changer rapidement de direction, à sauter par-dessus des arbres tombés et à adapter votre foulée aux changements sous les pieds.

Pour cette raison, les exercices qui font travailler les muscles stabilisateurs et le tronc de vos jambes doivent faire partie de votre entraînement, en particulier pour les coureurs qui n’ont plus la vingtaine et qui risquent davantage de se blesser.

Hillary Allen recommande un bon squat à une jambe. « Il faut beaucoup de contrôle pour le faire correctement et c’est particulièrement adapté à la course de trail, qui nécessite une grande stabilité sur une jambe », explique-t-elle.

4. Descendez avec aisance

Vous maîtrisez votre technique en montée, mais être fort en descente est aussi une compétence nécessaire.

Vous avez peut-être entendu des coureurs dire que leurs quads étaient « abîmés » par les descentes, mais une petite modification de la technique – en raccourcissant simplement votre foulée – peut aider à modérer une partie de cette fatigue due à l’impact.

Pau Capell, coureur de The North Face et vainqueur de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc en 2019, connaît l’importance de la course de descente et est un fan du Flight VECTIV™. « Elle donne la sensation d’être rapide, mais offre aussi une réelle stabilité et une bonne prise en main dans les descentes, et ce sont ces moments-là qui font toute la différence », dit-il.

Des études sur le Flight VECTIV™ ont montré que la chaussure diminue de 10% l’impact tibial en descente, ce qui permet d’augmenter le kilométrage sans aggraver l’impact sur les jambes.

5. Préparez vous à l’incroyable

Pour beaucoup, le trail ne se limite pas à enquiller les kilomètres, il fait aussi appel à un sens de l’aventure et de l’exploration. Vous serez souvent dans des régions éloignées, à une certaine distance de la route la plus proche, ce qui signifie qu’il est important d’être autosuffisant.

Avant de partir, faites connaître votre itinéraire à quelqu’un et emportez votre téléphone (entièrement chargé) avec vous afin de pouvoir appeler à l’aide ou utiliser la fonction carte si vous rencontrez des difficultés. Pour les longues courses, assurez-vous d’avoir suffisamment d’eau et de nourriture et (surtout pendant les courtes journées d’hiver), emportez une lampe frontale avec vous.

Avec le bon équipement et une bonne préparation, il ne vous reste plus qu’à en profiter.

Découvrez The North Face Flight VECTIV™ pour une stabilité, une adhérence et une absorption des chocs supérieures sans compromis.

Article réalisé en partenariat avec North Face.