Lancez un blog

Publiez le nombre de kilomètres que vous courez chaque jour et envoyez le lien à vos amis et à votre famille. Mais attention, on va vous demander pourquoi vous avez manqué votre séance de mercredi.

 Oubliez le temps

Laissez de temps en temps votre montre chez vous. Ca fait du bien de ne pas avoir à se soucier de son allure. Profitez simplement de votre sortie.

- Publicité -

Faites-vous plaisir

Vous voulez vraiment cette nouvelle montre ? Alors achetez-la après avoir fait 10 séances de vitesse supplémentaires avec l’ancienne.

Inspirez-vous du passé

Emil Zatopek, quadruple médaillé d’or olympique, était un athlète très tenace connu pour ses méthodes d’entraînement intenses, comme courir avec des bottes de travail. Le Tchécoslovaque a remporté 3 épreuves de longue distance, dont le marathon lors des Jeux olympiques à Helsinki (Finlande) en 1952 alors qu’il souffrait d’une infection au niveau d’une glande du cou – et ceci contre l’avis de son médecin !

Pensez « vitesse »

Une séance en negative split vous aidera à travailler votre vitesse. Courez pendant 20 min aussi lentement que possible, puis faites demi-tour et rentrez en courant plus vite. Grâce au long échauffement, vous aurez d’excellentes sensations et vous accélèrerez plus facilement au retour.

Découvrez de nouveaux horizons

Faire toujours la même sortie peut être lassant. Utilisez le système GPS de votre montre ou smartphone pour trouver de nouveaux itinéraires.

Habillez-vous

Le simple fait de vous mettre en tenue vous aidera à sortir plus facilement. Vous l’enlèverez après avoir couru et transpiré un peu.

Participez à une course de relais

Courez au sein d’une équipe de coureurs, ou lors d’un triathlon avec un ami cycliste et un nageur. Vous serez plus motivé pour vous entraîner car vous n’aurez pas envie de laisser tomber votre équipe.

Inscrivez-vous à une course cet hiver…

… ou partez en vacances sportives dans un pays chaud. Chaque kilomètre couru en fin d’année vous éloigne de la « coupure hivernale ». Laissez-vous tenter par des marathons exotiques comme celui de Bangkok (bkmarathon.com).

Économisez en vous entraînant

1 km couru = 1 €. Commencez à mettre vos euros de côté dès aujourd’hui et vous aurez bientôt assez d’argent pour vous acheter une nouvelle paire de running, passer un après-midi au spa, aller écouter un artiste en concert ou profiter d’un bon restaurant.

Soyez inspiré

En 1949, Wilma Rudolph, 9 ans, apprit à marcher sans attelles après avoir eu la polio et passé les premières années de son enfance au lit. Elle remporta 3 médailles d’or pour les états-Unis aux JO de Rome, en 1960.

Fixez-vous des objectifs quotidiens

Fixez-vous divers objectifs pour vos courses et vos séances d’entraînement. Cela peut-être un objectif technique, un objectif d’allure ou l’objectif de courir plus vite à la fin de votre séance…

Relaxez-vous

Réservez une séance de massage pour le lendemain d’une grosse course. C’est très bon pour vos muscles et c’est tout à fait approprié après une activité physique intense.

Courez quand il pleut à verse

Faites-nous confiance : vous vous sentirez tellement vivant en courant sous la pluie, avec le vent qui fouette votre visage ! Assurez-vous juste d’avoir une autre tenue et une paire de running sèche pour votre sortie du lendemain.

En cas d’urgence uniquement

Faites une petite pause si vous sentez poindre une blessure ou si vous êtes épuisé. Quelques jours de repos vous permettront de vous revigorer. Mais reprenez la course à pied au bout de 3 jours.

Pour être sexy sur la plage

Ce n’est peut-être pas tout en haut de votre liste, mais c’est une bonne motivation – surtout si vous partez bientôt en vacances.

C’est l’été !

Bon, ça ne l’est plus, mais vous pouvez profiter des jours ensoleillés et des couleurs de l’automne.

Il n’est jamais trop tard

Mary Peters avait 33 ans et était en fin de carrière quand elle a battu la favorite locale Heide Rosendahl et décroché la médaille d’or du pentathlon aux Jeux olympiques de Munich en 1972. Suite à son exploit, l’Irlande du Nord a même marqué une trêve : les factions rivales ont fêté ensemble la plus belle victoire sportive de l’histoire de leur pays.

Récompensez vos efforts

Des services comme My Money Time (mymoneytime.net) et Running Heroes (fr.runningheroes.com) vous permettent de gagner des coupons de réduction chez de grandes marques en fonction de vos kilomètres parcourus.

Si vous avez envie…

… de changement, inscrivez-vous à une course déguisée ou à une course à obstacles.

Regardez ça

Endurance – un docufiction de 1999 qui explique comment l’éthiopien Haile Gebreselassie est devenu l’un des meilleurs coureurs de fond de l’histoire de la course
à pied.

Le sport améliore la libido

D’après des études sérieuses. Nous en avons assez dit.

Mouillez-vous

S’il fait trop chaud dehors, courez du côté le plus profond d’une piscine avec un gilet de sauvetage. Vous pouvez même faire du fractionné : 5 min rapides pour 1 min de repos. Commencez tranquillement et progressez jusqu’à 1 h.

Les classements resteront en ligne pour toujours

Du moins jusqu’à la fin d’Internet ou du monde. Quel autre argument vous faut-il pour faire le meilleur chrono ?

Tirez profit de toute situation

Une mauvaise performance peut être une motivation très forte. Prouvez que vous êtes un meilleur coureur que ce qu’affiche votre dernier chrono. écoutez aussi les critiques « négatives » de votre coach. Vouloir prouver à quelqu’un qu’il se trompe peut être très motivant.

Vous courez beaucoup de marathons ?

Essayez l’ultra. Ou le 1 500 m.

Devenez mentor

Quand vous aurez motivé un ami à courir, il aura besoin de votre soutien et de vos conseils. Et vous, d’un partenaire de course à pied.

Si vous stagnez

Le film britannique The Four Minute Mile, sorti en 1988, raconte comment Roger Bannister est devenu le premier homme à courir un mile (1,6 km) en moins de 4 min, alors que tout le monde à l’époque disait qu’un tel exploit était physiologiquement impossible.

Ressortez vos pointes

Certains clubs d’athlétisme organisent des épreuves du type Jeux olympiques d’été au cours desquelles vous pouvez courir le 400 m haies ou le 1 500 m.

Rappelez-vous cette simple réalité

Vous vous sentez mieux après avoir couru qu’avant.

Courez vers l’amour

Essayez le site run2meet.fr qui permet à des célibataires sportifs de se rencontrer. Un rendez-vous en courant : idéal, non ?

N’espérez pas progresser après chaque séance

Vous serez plus lent certains jours que d’autres, et ça fera plus mal certains jours que d’autres. Mais du moment que vous courez, c’est un bon jour.

Faites couler un bain…

… un matin où il fait très froid dehors, et sortez courir 5 km. Plus vous courrez vite, plus votre bain sera chaud quand vous rentrerez.

Commencez

Si vous vous sentez découragé à l’idée de faire votre séance complète, sortez courir un peu. Il y a de grandes chances pour que vous vous sentiez mieux après quelques minutes et que vous continuiez.

Carpe diem

De temps en temps, oubliez votre programme d’entraînement et le calendrier de vos courses. Arrêtez de trop penser et profitez de votre séance du jour.

Concentrez-vous sur la compétition 

Vos principaux adversaires sont votre chrono et vous-même. Vous ne battrez pas vos records en restant vautré dans votre canapé. Allez courir !

Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini

Roger Bannister et John Landy ont participé aux Jeux de l’Empire britannique et du Commonwealth de 1954 à Vancouver. Landy a couru la plus grande partie de la course (surnommée « The Miracle Mile » à l’époque) en tête, mais Bannister est revenu et l’a doublé dans le dernier virage. La morale de cette histoire : n’abandonnez jamais.

Organisez une course

Si vous vivez dans une petite ville où aucune course n’est organisée, créez-en une. Organisez-la pendant une fête ou un festival qui se déroule en été, et demandez aux clubs d’athlétisme locaux de vous aider à la promouvoir.

Arrêtez de courir en rond

Courir d’un point à un autre ajoute un peu de piment à votre entraînement. Faites une sortie de 20-30 km entre amis, reprenez des forces au restaurant une fois arrivés, et rentrez en bus ou en train.

Courez dans l’instant

Quand vous faites une sortie longue et que cela devient difficile, concentrez-vous sur quelque chose de précis, comme votre respiration, votre technique de course ou votre allure, et oubliez les kilomètres qu’il vous reste à parcourir. C’est d’autant plus vrai quand il vous reste 100 km…

Regardez les choses sous un autre angle

Meb Keflezighi, coureur américain d’origine érythréenne et vainqueur du marathon de Boston 2014, écoute des chansons qui racontent la guerre d’indépendance entre son pays et l’éthiopie quand il a besoin de retrouver du courage et de la motivation. Pour lui, les soldats sont les véritables héros, les hommes forts.

Gagnez des médailles

Ok, vous ne remporterez pas le marathon de Paris, mais ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas gagner quelques médailles. Trouvez de petites courses où vous pouvez viser les premières places dans votre catégorie. Et vous aurez votre médaille de finisher si vous franchissez la ligne d’arrivée d’une grosse course.

Achetez un grand miroir

Et regardez-vous tous les jours. Si vous courez régulièrement (et que vous mangez correctement), vous verrez vite un changement et vous aurez envie de continuer.

Essayez un triathlon

En remplaçant quelques séances de course par de la natation et du vélo, vous reboosterez votre mental et votre corps et progresserez en course à pied.

Achetez une tenue adaptée

Si vous débutez la course à pied, achetez une paire de running et des vêtements techniques fabriqués à partir de matériaux qui évacuent la transpiration et empêchent les frottements. Si vous êtes plus expérimenté, courir avec une nouvelle montre GPS ou un podomètre peut vous aider à rester motivé.

Soyez créatif

Si l’idée d’aller faire votre séance quotidienne vous donne envie de disparaître, n’oubliez pas qu’il y a plein de façons différentes d’accumuler les kilomètres. Par exemple, jouez au foot : un milieu de terrain peut courir jusqu’à 10 km pendant un match de 90 min.

La vaisselle peut attendre…

… le coucher du soleil. Pas votre séance de course à pied. Cela vaut aussi pour la lessive.