Préparez votre voyage

Prévoyez au minimum sept jours sur place et choisissez une destination avec suffisamment de possibilités d’entraînement (avec chemins praticables). Il existe aujourd’hui des stations de trail spécialement aménagées. L’idéal serait aussi d’avoir la possibilité de fractionner sur une piste plate.

Augmentez vos apports en fer

Vous devez avoir des réserves en fer suffisantes pour stimuler les niveaux d’hémoglobine. Incluez dans votre régime habituel un supplément de viande rouge, de haricots et de certains légumes avant le départ et une fois sur place.

Commencez en douceur

Il est tentant de placer le plus de séances possibles dans un séjour court, mais une surcharge d’entraînement peut solliciter à outrance votre système immunitaire et interférer avec la production de globules rouges. Lors des trois premiers jours, tenez-vous en à des sorties faciles et réduisez votre entraînement de 25 %. Si vous vous sentez bien, vous pouvez alors passer à du fractionné long (ou à des séances au seuil). Au début, les temps de récupération devront être augmentés par rapport aux entraînements en plaine.

Pensez à l’effort, et non à l’allure

Selon l’altitude, vos séances d’entraînement seront probablement 3 à 15 % plus lentes qu’en plaine. Laissez tomber le chrono et concentrez-vous plutôt sur vos sensations afin que votre effort corresponde à votre objectif. Si vous terminez une sortie facile comme si vous veniez de finir une séance d’intensité, vous êtes en dehors de l’objectif.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.