Cesser d’ignorer la douleur

Certains coureurs supposent qu’ils sont invincibles et forcent malgré des douleurs. Ne pensez pas que manquer un ou deux entraînements va ruiner votre évolution. La douleur est un signal de votre corps ! Prendre un peu de temps hors de la course quand une blessure en est à ses premiers stades permettra d’éviter un repos forcé à l’avenir. Si vous poussez sur votre blessure, celle-ci aura de grandes chances de s’aggraver.

Arrêtez de vous donner le droit de manger ce que vous voulez

Souvent, après de longs runs, c’est la grosse fringale qui s’impose. Le coureur a cette tendance de se déculpabiliser en pensant à tous les kilomètres qu’il a parcourus. C’est un moyen facile de prendre du poids, malgré tout l’exercice accompli. Gardez une trace de vos exercices et l’apport calorique dans un journal. Vous réfléchirez à deux fois avant de manger des aliments riches en calories, et souvent gras.

Arrêtez de courir dans de mauvaises chaussures

Nous l’avons déjà vu dans divers articles. Pour vous en informer, cela se passe ici ! 

Arrêtez de dire: « Je ne suis pas un vrai coureur. »

Beaucoup de gens disent qu’ils ne sont pas de vrais coureurs, et certains d’entre pratiquent la course depuis des années. Vous n’avez pas besoin de parcourir 10.000 km ou des marathons pour être un vrai coureur. Si vous vous entraînez régulièrement – peu importe le rythme ou la distance – vous pouvez fièrement vous nommer « coureur ».

Arrêtez de sauter l’échauffement

Parce qu’ils sont parfois à court de temps ou impatients de commencer, les coureurs précipitent leur échauffement. Mais les négliger se traduit souvent par l’élaboration d’un point de côté (que vous saurez faire passer grâce à nous 🙂). Peu importe le type de course que vous faites, il est important de s’échauffer à l’avance pour obtenir un réchauffement des muscles. Un échauffement peut être une promenade de 5 minutes rapide ou du jogging lent, ou des exercices tels que marcher sur place.

Arrêtez de courir sans vous hydrater

Une nouvelle fois, Runners World a traité le sujet, et cela se passe ici ;).

Arrêtez de courir sur un estomac vide

Alors que certains coureurs peuvent s’en tirer, nous vous certifions que vous courrez mieux si vous mangez quelque chose avant. Idéalement, nourrissez-vous au moins 90 minutes avant la course. C’est toujours bon pour la digestion ! Vous ne serez donc pas affamé durant votre parcours. Mais cela ne fonctionne évidemment pas pour tout le monde, surtout les coureurs du matin.

Arrêtez de vous comparer à d’autres coureurs

Il y a aura toujours quelqu’un qui courra plus vite ou plus longtemps que vous. Ne vous découragez en employant la comparaison. Au lieu de cela, pensez aux progrès que vous avez fait jusqu’ici. N’oubliez jamais que vous n’avez pas d’adversaire, vous courez simplement contre vous-même.

Arrêtez de rester coincé dans une ornière

Vous courez sur le même chemin depuis des mois au même ryhthme ? Evitez absolument la lassitude. Vous pouvez également améliorer votre course en ajoutant une colline ou un tempo défini à l’avance.

Cesser de viser un record à chaque course

Lorsque vous commencez la course, il n’est pas trop difficile d’améliorer ses temps. Mais vous finirez par atteindre un plateau où il devient de plus en plus difficile d’aboutir à votre objectif. C’est une bonne chose que ceux-ci existent dans un coin de votre tête, mais il est également important d’être réaliste et de s’assurer que lesdits objectifs correspondent à vos capacités.