Meeting Areva : les concours font briller les français !

Lors de la conférence de presse, à la veille du Meeting Areva du 5 juillet, Renaud Lavillenie s’est confié. Il est revenu sur sa saison, sur son statut de favori de demain, et sur ses objectifs de la saison. Il est aussi revenu sur le match de ce soir. Un dossier Runner’s World France .

Tu reviens du meeting de Lausanne hier soir où tu as gagné, comment cela s’est-il passé ?

- Publicité -

Je suis content de cette victoire, les conditions n’étaient pas évidentes. A l’échauffement, à 19h, il faisait chaud et il n’y avait pas de vent. A 21h45, au moment du concours, on a perdu 5°C et il y avait beaucoup d’humidité. Cette victoire me permet d’accumuler des points pour la Diamond League et d’être serein pour demain.

Dois-tu adapter tes marques en fonction des conditions météorologiques ?

Ca fait deux meetings où je saute avec 20 foulées. J’essaie de m’adapter pour pouvoir sauter sur ces marques quelques soit les conditions. Je dois être capable de sauter à 5m80 dans toutes les conditions.

Peux-tu faire le même saut en outdoor que ton record du monde en indoor cet hiver ?

Oui j’en suis sûr, mais peut-être pas cet été. Je n’ai pas de chance les conditions météo changent tout le temps. Cet été je voudrais avant tout sortir un ou des gros saut aux alentours de 6m05 ou 6m10, mais je suis jeune et j’ai du temps pour le record. Il faut juste que je prenne mon temps et que je ne me précipite pas.

On te voit partout sur les affiches du meeting, surtout depuis le forfait annoncé de Bolt, cela te rajoute-t-il une pression supplémentaire ?

Il y a effectivement un effet de médiatisation en l’absence de Bolt avec plus d’attention à mon sujet, mais j’ai l’habitude et cela ne me dérange pas. Pas besoin de Bolt ou pas pour avoir envie de gagner et faire le spectacle en France ! Je voudrais cependant voir si je suis capable de faire venir du monde au stade. On dit toujours que le remplissage du stade dépend de Bolt ou pas, on verra si cette année on a réussi à changer çà !

Sur l’affiche du meeting il y a aussi écrit « L’homme le plus haut du monde ne sera pas au Brésil » tu préfèrerais y être ?

Non je préfère sauter demain ! Cependant, je serai devant ma télé ce soir c’est sûr ! Je ne suis pas un grand fan de foot, mais là il ne s’agit pas de foot, il s’agit de sport et de soutenir son équipe. Je pense qu’on doit tous être derrière la France. Cependant, je n’ai pas de pronostic, je ne suis pas doué pour çà !

Quand on a tout gagné comme toi, que représentent des Championnats d’Europe comme ceux à venir, fin août, à Zurich ?

Le niveau européen n’est pas loin d’être le meilleur mondial donc pour moi c’est toujours très important. Je ne vais pas le prendre comme une compétition de seconde zone, je veux gagner le plus longtemps possible, rester le meilleur aussi longtemps que possible. Comme je le dis toujours : « La médaille est toujours bien mieux à la maison que chez le voisin« . Je voudrais remporter ces championnats pour la troisième fois consécutive ce serait génial. Il faut rester vigilant si on souhaite rester au meilleur niveau, il faut être le meilleur à chaque fois.

Tu as une longue série de victoires en cours, jusqu’où comptes-tu aller ?

Je dois actuellement être à 16 victoires d’affilée si l’on compte uniquement les concours officiels. J’aimerais bien aller jusqu’à 20 cet été. J’ai un petit cahier où je note toutes mes performances au-dessus de 5m80, j’en suis à 72 ! Dans ma série en cours,  le plus mauvais saut victorieux est à 5m60 après c’est beaucoup mieux !

A lire à propos du Meeting Areva :