Votre 10 km en 6 semaines

Qu’est-ce qu’a représenté pour toi cette finale olympique à Londres ?

Laura Weigthman : Quand j’étais petite je regardais les jeux à la télé, c’était énorme de voir l’engouement que les gens avaient. Voir le stade s’enflammer pour les courses, çà me donnait envie d’y être. J’ai pu non seulement réaliser ce rêve en courant aux JO, mais en plus de cela, j’ai pu accéder à la finale, devant mon public. C’est un rêve qui est devenu réalité. Je pense que c’est indescriptible.

Quels sont tes objectifs pour cette saison et celles à venir ?

LW : Je vais déjà tenter de remporter l’or aux Championnats d’Europe à Zurich cet été. Je pense que, même si chaque course est différente, çà devrait être dans mes cordes. Après, j’ai beaucoup appris de ces dernières années et j’ai encore des choses à apprendre. Concrètement, je veux intégrer le meilleur niveau mondial. Etre médaillé olympique, c’est le but de tout athlète de haut niveau.

Comment t’entraines-tu ? Peux-tu nous décrire une journée type pour toi ? Combien de séances et de kilomètres fais-tu par semaine ?

LW : Je m’entraine tous les jours ou presque. Je commence ma journée par une course d’environ 10 kilomètres puis je rentre pour le petit déjeuner. Je participe ensuite à des séances spécifiques de gym, de musculation, de stretching. Arrive l’heure du déjeuner puis repos. En fin d’après-midi, je repars pour une autre séance de course à pied. En fonction de mes sensations je mets la séance dure plutôt le matin ou plutôt en fin de journée. Avec mon coach on travaille beaucoup aux sensations. J’ai également des séances spécifiques sur piste, elles sont obligatoires pour travailler la vitesse. Ca fait beaucoup d’entrainements et beaucoup de kilomètres mais il n’y a pas de secret.

Aurais-tu des conseils pour les gens souhaitant débuter la course à pied ?

LW : L’erreur la plus basique serait de vouloir en faire trop, trop vite. Il ne faut pas se mettre des objectifs intenables. Il faut clairement identifier un but raisonnable et se donner les moyens d’y arriver progressivement, en prenant son temps. Un bon moyen d’y parvenir serait de trouver une association de coureurs, ou de courir avec des amis. Quand on court à plusieurs on obtient une motivation supplémentaire qui va aider à maintenir le cap. Vous aurez envie de sortir vous entrainer parce que quelqu’un vous attend. Les séances sont également plus agréables en groupe.

Et que pourrais-tu conseiller à ceux qui veulent réaliser de grosses performances en course à pied ?

LW : Je pense que pour les athlètes de bon niveau souhaitant progresser, l’inscription dans un club est indispensable. Ou du moins, ils devront tenter de bénéficier des conseils d’un coach. Il apportera une vision extérieure et il permettra de structurer les entrainements. Passé un cap, il ne suffit plus de courir pour progresser, il faut prendre d’autres paramètres en compte, le coach est là pour çà.

Laura Weigthman en chiffres :

2010 : 6e aux Championnats du Monde Junior, Moncton (Canada)

2012 : 11e des Jeux Olympiques de Londres

2013 : 2e des Championnats d’Europe par Equipe, Gateshead (Angleterre)

Record du 1500m : 4’02’’99