Une édition 2013 exceptionnelle

Advertisement

Preuve de la popularité de la course, l’ensemble des formules solos ou relais affichent complet affiche complet depuis le 8 octobre dernier avec un record de 13.950 dossards attribués Un véritable record !

Advertisement

D’ailleurs, trois récents vainqueurs ont d’ores et déjà confirmé leur participation à cette course d’exception : Manu Gault (team Asics) vainqueur de la dernière édition, mais également Fabien Antolinos, 1er en 2008 (team Terre de Running), vice-champion de France 2013 et Denis Morel (vainqueur en 2010). Ils devront composer avec d’éminents challengers qui découvriront l’épreuve.

Côté filles, Maud Gobert, championne du monde de trail en 2011 et double vainqueur de la SaintéLyon en 2009 et 2010, fera sa grande rentrée après une opération du genou, face à Caroline Chavrot, qui a remporté la dernière CCC®.

Des conditions climatiques difficiles

L’an dernier déjà, La Saintélyon avait connu des conditions hivernales très difficiles (congères de neige sur le versant stéphanois et verglas sur le versant lyonnais) occasionnant une progression complexe, de nombreuses chutes et abandons.

De ce fait, le parcours risque encore d’être enneigé cette année. Bien que les organisateurs font tout leur possible pour dégager les chemins à coups de pelleteuses et tronçonneuses, il se pourrait que le parcours subissent quelques modifications comme ce fut le cas en 2012 (contournement des Hauts de Moreau).

Chose certaine, la neige sera l’un des acteurs majeurs de ce SaintéLyon. Alors pensez à bien vous équiper : 3 couches dont un bon coupe-vent et une paire de surchaussures anti-dérapantes dans le sac pourraient devenir des éléments bien précieux.