Depuis que le départ a été décidé à Saint-Pierre en 2013, la Diagonale des Fous avait vu son parcours privé du Volcan, passage emblématique de la grande course. Les organisateurs avaient à coeur de corriger rapidement le tir afin d’offrir aux coureurs le spectacle qu’ils méritent. Cependant, des problèmes administratifs, logistiques et financiers ont ralenti le projet. Nous l’apprenons  aujourd’hui à travers un communiqué de presse de Robert Chicaud, président de l’association Grand Raid, l’édition 2015 du Grand Raid de la Réunion devrait à nouveau fouler les terres du volcan.

« Nous vous avions informé d’un volonté du Comité Directeur de renouer avec les pentes du Volcan. Pour ce faire, nous nous sommes rapprochés de nos partenaires l’ONF et le Parc National de La Réunion pour nous assurer de la faisabilité de notre projet initié par Denis BOULLE, le Directeur de Course.

Dans un deuxième temps, nous avons sollicité le Conseil Général pour le financement des travaux à entreprendre. Le 29/10/2014 en Commission Permanente, le coût des travaux à exécuter a été voté. C’est dire que nous allons aborder la phase opérationnelle qui nécessairement sera confiée à l’ONF. Ainsi, pour 2015, à partir de Notre Dame De La Paix, un nouveau tracé sera offert aux compétiteurs de la « Diagonale des Fous » :

  •  Après avoir traversé la forêt communale de Petite Ile, le sentier se dirigerait vers Piton Rond Point pour redescendre vers le sentier des Trois Sources permettant de déboucher sur la Rivière des Remparts (ce sentier permettra de relier la Plaine des Grègues à La Rivière des Remparts)
  • Après avoir remonté la Rivière des Remparts, il conviendra de franchir le sentier du Dimitile afin de rejoindre Grand Coude
  • Après avoir traversé le Village de Grand Coude, l’itinéraire devait passer par le sentier de la Prise ou peut être le sentier Bérénice, après quoi, le GR devrait conduire jusqu’à la Plaine des Sables

A ce jour, rien n’est définitif dans la mesure où le Parc National de La Réunion doit formaliser son accord et dans la mesure où des négociations sont encore prévues avec les communes de Petite Ile, de Saint Joseph et certains propriétaires terriens. Mais sans être excessivement optimiste, l’on peut dire que notre projet est en bonne voix. Tout cela n’a pu se faire qu’avec l’aide et le concours du Parc National de la Réunion, de l’ONF et des communes concernées et l’engagement financier du Conseil Général.

Bien évidemment, la réhabilitation de ces trois sentiers servira également les intérêts du tourisme.«