PARTAGER
Pronateur ou supinateur ? Faites le test !

La pronation est un basculement exagéré de la cheville vers l’intérieur du pied au moment de la foulée. Ce mouvement imperceptible pour le coureur lambda peut, à la longue entrainer des blessures. Il existe donc deux types principaux de chaussures : les chaussures pour pronateur (nous vous présenterons les meilleurs modèles dans le numéro 48 de Runner’s World qui sortira en kiosque début juillet) et les chaussures pour foulées universelles.

Les chaussures pour pronateur possèderont un renfort à l’intérieur du pied qui aidera votre pied à retrouver une position normale et corrigera votre foulée afin de vous éviter les blessures.

Oui mais comment savoir si vous êtes pronateur ?

Plusieurs tests existent. Le meilleur consiste à aller voir un spécialiste (podologue) qui analysera votre foulée sous tous les angles. De même, certains magasins spécialisés possèdent désormais des tapis de course où votre foulée peut être filmée et analysée.
Cependant, si vous n’avez pas le temps de faire ces tests nous vous proposons aujourd’hui une astuce pour connaître le type de foulée que vous possédez.

1)    Remplissez un fin plateau, ou une bassine assez large, d’eau.

2)    Trempez votre pied à l’intérieur

 

3)    Marchez avec votre pied mouillé sur un carton ou une épaisse feuille de papier.

4)    Relevez-vous et analysez votre emprunte (comparez les deux pieds pour une meilleure analyse).

Vous avez une voute normale

Si vous voyez environ la moitié de l’arche de votre pied apparaître sur l’emprunte vous avez une voute normale. Vous pouvez alors choisir n’importe quel type de chaussure. Evitez malgré toutes les chaussures qui corrigeront la pronation de manière trop importante. Vous n’en avez pas besoin et vous risquerez de vous blessez inutilement.

Vous avez le pied plat

Si vous pouvez observer l’entière emprunte de votre pied c’est que vous possédez un pied plat, bien souvent (mais pas toujours) synonyme de pronation. Cette pronation pourra être la cause de blessures futures. Il vous faudra alors choisir des chaussures adaptées qui possèdent un renfort intérieur spécifique.

Vous avez le pied arqué

Si vous n’apercevez que votre talon et l’avant de votre pied (et une fine partie extérieure de votre pied) vous possédez un pied arqué. Cela veut dire que vous êtes sûrement supinateur. Contrairement à un pied pronateur, vous aurez tendance à basculer vers l’extérieur au moment de votre foulée. Cependant, même si cela peut favoriser les entorses, la supination n’entrainera pas de blessures structurelles sur la longue durée. Elle est donc moins fréquemment corrigée. C’est pourquoi il n’existe que deux grands types de chaussures. Les coureurs supinateurs choisiront donc les chaussures pour foulée naturelles. Il faudra uniquement veiller à éviter à tout prix les chaussures pour pronateur.
Découvrez comment bien choisir votre chaussure de running en cliquant ici.

Participez à notre jeu concours et tentez de remporter votre dossard pour les 10km L’Equipe en jouant ici.

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Runner’s World France, et suivez-nous sur notre twitter @RunnersWorldFra