Polar M430 : l’aboutissement ?

Une nouvelle montre made in Polar.

30 juin 2017

Après la sortie de M400 l’année dernière, Polar améliore sa montre phare. Sa nouvelle M430 propose une autonomie accrue et un capteur de fréquence cardiaque optique en prime.

Après le succès rencontré par sa M400, cardio-GPS de milieu de gamme accessible et bien réussi, la marque finlandaise, spécialiste des montres cardiofréquencemètres fait évoluer sa montre référence. Même si elle se veut multisport, la nouvelle M430 reste d’abord orientée running. Cette nouvelle montre vaut-elle les 230 € annoncés ?

 FONCTIONS

  • Montre programmable pour l’entraînement
  • GPS
  • Altimétrie GPS
  • Fréquence cardiaque avec capteur optique au poignet (six capteurs)
  • Interface Polar Flow complète et variée. 
  • Autonomie = 8h
  • Notifications smartphone
  • Étanche à 30 m
  • Tracker d’activité 24h/24h et analyse du sommeil
  • Podomètre intégré pour l’entraînement intérieur
  • CONTENU DE LA BOÎTE A l’intérieur de la boîte de la M430 on retrouve la montre, bien sûr, également le câble USB qui sert à l’alimenter et la documentation de base, habituelle. Ni plus, ni moins.

LOOK ET CONFORT

A l’instar de sa petite sœur (la M400), la nouvelle M430 reprend un aspect général plutôt classique en trois couleurs (noir, orange, blanc). L’écran en noir et blanc (128 pxlx128pxl) est de facture moyenne (pas aussi mauvais que la M200) mais suffisant pour la lisibilité. Trois boutons sur le côté droit, deux à gauche. Le bouton démarrage rapide de l’entraînement est différencié en rouge. Le bracelet est léger et à priori résistant avec trois rangées de trous, contrairement à a M400, ce qui permet une meilleure aération et un maintien amélioré. On retrouve à l’arrière de la montre le capteur optique pour la FC et un nouveau connecteur propriétaire (mais USB vers l’ordinateur) Polar, sensé éviter les soucis de corrosion tant décriés sur l’ancienne version. Malheureusement, le câble a toujours bien du mal à tenir en place.

Look + confort : 3/4

DONNÉES GPS

La précision du GPS peut être défini selon 3 modes différents plus ou moins consommateur d’énergie. Un relevé toutes les 1s, 30s ou 60s. Le choix du relevé va forcément influer sur l’autonomie (8h pour un relevé à la seconde, 3h pour un relevé toutes les 60 secondes).  Une fonction plutôt rare à ce niveau de gamme et assez appréciable pour les trails moyens notamment. Pas de compatibilité Glonass (GPS Russe) comme pour la montre connectée, la Polar M600, mais une très bonne précision au final et un signal capté très rapidement (30 secondes max) d’après nos essais en environnement urbain, en mouvement et en pleine forêt. La trace est ensuite consultable sur Polar Flow, toutes les données sont analysables. Les tracés GPX sont exportables une fois téléchargées sur Polar Flow.

 Précision des données GPS : 4/4 

CAPTEUR CARDIAQUE

Polar demeure toujours la référence en matière d’analyse cardiaque. Cette M430 se doit donc de faire honneur à l’histoire de la marque. Avec six capteurs, Polar promet une précision de l’analyse de la Fréquence Cardiaque (FC).  Grâce au capteur optique, le suivi de l’activité cardiaque est désormais possible en continu, ce qui nous amène directement à l’autre nouveauté proposée par la montre : le tracker d’activité h24. Vous pourrez donc suivre votre activité physique jour après jour, la montre vous rappellera à l’ordre pour bouger si nécessaire grâce au vibreur incorporé (nouveauté).

 Capteur cardiaque : 4/4

 PROGRAMMATION DES EXERCICES et plateforme

Difficile de prendre aujourd’hui en défaut l’interface Polar Flow, tant elle est complète et propose désormais tout ce qu’il faut pour s’entraîner. Planification des séances, plans d’entraînement personnalisés, analyse du poids, du sommeil et de l’activité quotidienne … Vous programmez vos séances (fractionné, seuil, allure spécifique) sur la plateforme, vous connectez votre montre (bluetooth ou usb), et puis partez courir. Vous n’aurez plus qu’à suivre ensuite les indications de l’écran et rappelées par le vibreur (plus de rappels sonores ?). La M430 propose, tout comme le faisait déjà la M400, un test fitness assez fiable qui permet d’estimer votre Vo2Max et de suivre son évolution et donc l’amélioration de votre condition physique. Cerise sur le gâteau : vous avez désormais la possibilité de partager vos séances sur Strava, et toujours sur Facebook. En outre, vous pourrez utiliser les tracés GPS d’autres utilisateurs de votre région pour courir ou découvrir de nouveaux parcours près de chez vous. Dernière point : la programmation des écrans en fonction de différents sports : trail, course à pied, cyclisme (80 sports disponibles). Allure, vitesse, FC, dénivelé, température, compteur de calories… C’est vous qui choisissez les informations dont vous aurez besoin et qui doivent s’afficher à l’écran.

Plateforme : 4/4

ANALYSE DU SOMMEIL ET CHARGE D’ENTRAÎNEMENT

C’est l’une des principales nouveautés de cette montre. Avec la fonction Sleep Plus, la montre vous aide à mieux récupérer et à améliorer la qualité de votre sommeil. Objectif : jouer aussi sur l’augmentation des performances. Avec le compte rendu de sommeil, vous savez où vous en êtes. Le suivi de la charge d’entraînement est lui beaucoup plus utile pour les coureurs intermédiaires à confirmés (cibles de cette M430), car c’est la charge d’entraînement qui détermine (en partie) la progression. Cela permet aussi d’ajuster la récupération au mieux, et d’adapter les types de séances (VMA, endurance, seuil…) pour améliorer votre préparation.

Autonomie : 3/4

AUTONOMIE

Avec 8 heures d’autonomie, la M430 se situe dans la fourchette moyenne et ne fait pas mieux que le modèle précédent. N’espérez évidemment pas courir un ultra avec la montre. Cette nouvelle Polar s’adresse plutôt à des coureurs intermédiaires jusqu’au marathon ou pour des trails courts. A vous de jouer sur le relevé GPS pour jouer sur l’autonomie (1s, 30s ou 60s). Pas d’écran couleur, une bonne chose au vue de la consommation d’énergie demandée par ces nouveaux écrans.

 Autonomie : 2,5/4

CONCLUSION

La Polar M430 ne bénéficie évidemment pas des mêmes possibilités que sa grande sœur la V800. Un exemple avec la natation, qui fait partie des nombreux sports proposés, mais qui n’intègre pas les métriques spécifiques à ce sport (pas de longueurs de bassin, d’analyse de nage ou de l’environnement par exemple). Cette M430 s’adresse donc surtout aux coureurs. Son aspect assez massif et la définition de l’écran (un peu juste même en noir et blanc) sont ses rares points négatifs, ainsi que dans une moindre mesure son nouveau connecteur propriétaire (Polar semble avoir bien du mal à trouver le système idéal). Reste qu’à ce prix, cette montre propose un très bon rapport qualité prix pour les coureurs. Vous aurez ainsi accès au fameux Polar Flow, aujourd’hui peut-être la meilleure plateforme d’entraînement et de suivi de l’activité en ligne. Le capteur optique de Fréquence Cardiaque est précis et libère enfin le coureur de la fastidieuse ceinture cardiaque… il était temps. Une vraie mise à jour, et oui la M430 est bien l’aboutissement de l’ancienne M400.

Polar M430 : 3.5/4

Prix public conseillé : 229,90€

Publicité

 

Publicité

Publicité

Vous aimerez aussi
 
Commentaires