Comment fabriquer une chaussure ultra performante

Découvrez comment les voyages dans l’espace ont inspiré la Reebok Floatride Run, élue « Meilleur lancement  » par notre magazine américain cette année.

6 novembre 2017

Lorsqu’ils recherchent une paire de running, la plupart des coureurs sont confrontés à un choix cornélien : préférer une chaussure légère et réactive pour les courses de vitesse ou opter pour un modèle plus lourd à l’amorti confortable, mieux adapté aux longues distances. Un dilemme auquel Reebok a voulu mettre un terme. Avec sa toute nouvelle Floatride Run, élue « meilleur lancement » par notre magazine américain cette année, Reebok réussit le pari de créer une chaussure qui remplissent tous ces critères, grâce à la mousse Floatride.

Quand la NASA lui a commandé une botte spatiale très légère pour sa capsule CTS-100, Reebok a mis au point la mousse Floatride et s’est rapidement rendu compte que celle-ci était révolutionnaire et pourrait également être utilisée dans les chaussures de running. En effet, la mousse Floatride est 50 % plus légère que les mousses en EVA dont sont équipés la plupart des modèles.

Les tests en laboratoire ont montré que la Floatride Run enregistrait un retour d’énergie incroyable par rapport aux modèles en mousse EVA standard, comparable à celui des chaussures les plus amortissantes que nous ayons jamais essayées. En pratique, ce modèle offre une foulée à la fois réactive et confortable qui vous donnera envie de courir encore plus vite : un sentiment partagé par plus de 300 runners qui ont parcouru en tout plus de 24 000 km lors de tests terrain.

Bien sûr, il faut plus qu’une mousse innovante pour créer une chaussure hors du commun. La Floatride Run a maximisé son potentiel en se dotant de la toute dernière technologie sans couture et offre une tige ultra performante à effet chaussette qui épouse parfaitement le pied. À l’arrière, le talon est fermement maintenu par la semelle 3D et assure une stabilité à toute épreuve. Le pourtour ergonomique en EVA verrouille le pied au-dessus de la mousse Floatride tout au long de la foulée.

Reebok a également équipé ce modèle de lacets encore plus confortables puisqu’ils soulagent la pression exercée sur le dessus du pied. Les œillets sont dotés de plusieurs points de croisement pour plus de sécurité et pour vous permettre d’attacher vos chaussures en croisillon et ainsi éviter que vos lacets ne se défassent.

Dan Hobson, Vice-président de l’Innovation chez Reebok, résume la fabrication de la Floatride Run : « Certains jours, courir vous donne la sensation de flotter. Nous voulions créer une chaussure très réactive qui offre une foulée fluide et aérienne. Nous souhaitions que les coureurs aient également l’impression de flotter mentalement pour leur permettre de se concentrer pleinement ou de se déconnecter de l’effort. Nous avons donc évité d’utiliser des coutures et tout autre matériel qui irrite la peau et nuit à la concentration des sportifs. La Floatride Run doit se faire oublier : une fois le coureur lancé, il ne doit plus penser à ses chaussures, mais uniquement profiter de l’instant. »

Nous avons fait subir à cette chaussure de nombreux tests et notre magazine américain l’a même élue  « meilleur lancement » cette année. Bilan : nous sommes conquis. Essayez-la et vous le serez aussi !

Trouvez la paire qui vous convient ici

Article 2
Publicité

 
VOUS AIMEREZ AUSSI

Publicité

Vous aimerez aussi
 
Commentaires