Marathon de Paris : une édition 2015 réussie

Ce sont 41 342 coureurs qui ont pris le départ du Marathon de Paris ce dimanche. Plus de 41 000 mordus de course à pied lancés à l’assaut de la Capitale avec pour seul objectif de boucler ces 42km195. Pour cette édition 2015, le Marathon de Paris a été gâté par une météo printanière. Un … Continue reading Marathon de Paris : une édition 2015 réussie

13 avril 2015

Ce sont 41 342 coureurs qui ont pris le départ du Marathon de Paris ce dimanche. Plus de 41 000 mordus de course à pied lancés à l’assaut de la Capitale avec pour seul objectif de boucler ces 42km195. Pour cette édition 2015, le Marathon de Paris a été gâté par une météo printanière. Un beau soleil et une température avoisinant les 17°C vers midi ont permis aux coureurs de profiter pleinement des rues de Paris. « Il faisait très bon, nous confie Kévin qui a bouclé le parcours en 3 heures, je n’ai pas eu trop chaud. Mais je pense que ceux qui courent encore doivent commencer à le sentir. »

De gros progrès…

Si le Marathon de Paris reste l’un des plus beaux marathons du monde, l’organisation a souvent été critiquée par les coureurs. Cette année, ils sont nombreux à souligner de gros efforts de ce côté. « Le Salon du running est magnifique et on ne fait pas beaucoup de queue pour récupérer son dossard« , explique Christophe, habitué de l’épreuve. Une jeune femme croisée dans l’air d’arrivée nous confie également qu’elle a adoré l’ambiance. « Avant on pouvait parfois se sentir seuls, mais là il y avait des groupes de musique partout, c’était fabuleux. J’ai vraiment pris un énorme plaisir à courir ce marathon. »

…mais peut encore mieux faire !

Christophe regrette le ravitaillement de l’arrivée. « C’est dommage, il n’y avait que des bananes, de l’eau, des oranges et des barres à l’arrivée. On aurait pu imaginer une table un peu plus festive pour le prix du dossard et pour souligner l’effort des coureurs. » Il regrette également un isolement dans le bois de Boulogne. « C’est tous les ans la même chose, on le sait, le parcours dans le bois de Boulogne semble interminable. Les gens se font plus rares, les groupes de musique aussi. Pourtant c’est à cet endroit que les coureurs ont besoin de soutien (on entre dans le fameux mur, à partir du 30e km, NDLR). »

Un tôt d’abandon très faible

Si les résultats du Semi-Marathon de Paris pouvaient laisser présager d’une hécatombe au vu du nombre d’abandons et des cas d’interventions des secours sur la course, le nombre d’abandons sur le Marathon de Paris a été bien plus raisonnable. Si ils étaient plus de 54 000 à s’être inscrits sur l’épreuve mythique, seuls 41 342 coureurs ont effectivement pris le départ dimanche matin. Ils sont 40 172 à avoir fini, malgré la chaleur. Voici une nouvelle preuve que le marathonien est préparé pour affronter son épreuve.

Un français remporte le Marathon de Paris

Julien Casoli, remporte l’épreuve handisport après une lutte acharnée avec l’athlète espagnol Jordi Madera Jimenez. Il bouclera les 42km195 en 1h31min06sec.

Julien Casoli à la lutte avec son homologue espagnol au 29e km
Julien Casoli à la lutte avec son homologue espagnol au 29e km

Les résultats des français : Meftah et Pasquier premier européen

C’est Abdellatif Meftah qui termine premier français en 2h11min11sec. Victime d’une douleur au genou, il n’a pas pu atteindre son objectif de 2h10min. Il se classe 11e au classement général. Il faut cependant noter que ce résultat le place comme premier européen et même, premier coureur, non africain. Yohan Durand est deuxième français en 2h14min00sec. Il se classe 15e au général. Badredine Zioini complète le podium des français en 2h25min50sec. Il termine 18e au général.

Abdellatif Meftah, termine premier français et premier non africain, malgré un genou douloureux
Abdellatif Meftah, termine premier français et premier non africain, malgré un genou douloureux

Chez les filles, les françaises ont réalisé un tir groupé en terminant 10e, 11e et 12e au général et 1e, 2e et 3e coureuses non africaines. Karine Pasquier termine en 2h34min55sec. Corinne Herbreteau boucle le parcours 2h36min25sec et Séverine Hamel en 2h40min05sec. On notera l’abandon de Sophie Duarte au 32e km. La championne d’Europe de Cross ne bouclera donc pas son premier marathon ce printemps.

Les podiums

Victoire du Kenyan Mark Korir en 2h05min48sec
Victoire du Kenyan Mark Korir en 2h05min48sec

Femmes

  1. Menseret Mengistu (Ethiopie), 2h23min26sec
  2. Amane Gobena (Ethiopie), 2h23min29sec
  3. Visiline Jepkesho (Kenya), 2h24min42sec

Hommes

  1. Mark Korir (Kenya), 2h05min48sec
  2. Luka Kanda (Kenya), 2h07min18sec
  3. Seboka Tola (Ethiopie), 2h07min31sec

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Runner’s World France, et suivez-nous sur notre twitter @RunnersWorldFra

Advertisement
Publicité

 

Publicité

Publicité

Vous aimerez aussi
 
Commentaires