Courir sous la chaleur, danger?

Avec l’été qui pointe le bout de son nez il n’est pas rare de voir le thermomètre afficher plus de 25°C à l’ombre. Si en plus le soleil s’en mêle on se retrouve vite dans des conditions hostiles pour les coureurs que nous sommes.Il faut savoir que courir sous la chaleur influence vos performances. Ce … Continue reading Courir sous la chaleur, danger?

29 juillet 2016

Avec l’été qui pointe le bout de son nez il n’est pas rare de voir le thermomètre afficher plus de 25°C à l’ombre. Si en plus le soleil s’en mêle on se retrouve vite dans des conditions hostiles pour les coureurs que nous sommes.Il faut savoir que courir sous la chaleur influence vos performances. Ce n’est pas pour rien que l’on estime que le marathon parfait se court sous un ciel nuageux par une température de 15°C. Au delà, votre allure va diminuer en moyenne de 1,5 à 3% pour chaque augmentation de 6°C. A 27°C vous pourrez alors perdre jusqu’à 6% de votre allure idéale. En effet, en cas de grosse chaleur, votre corps se refroidit lui-même en envoyant d’importantes quantités de sang au niveau de la peau. Pour éviter le coup de chaud, Runner’s World France vous fournit quelques astuces pour courir sous la chaleur.

Gardez votre sang froid

Pour aider votre corps à se refroidir, avant d’aller courir sous la chaleur, passez vous la tête sous de l’eau froide ou mieux, amenez des glaçons avec vous que vous mettrez sous votre casquette ou dans votre brassière (pour vous mesdames). Pour conserver une action sur le long-terme glissez vos glaçons dans un gant de toilette ou quelque chose de spongieux. Aspergez-vous autant que possible au cours de votre cours.

Attendez votre heure

Ne tentez pas le diable, quitte à sortir courir sous la chaleur, faites-le au moment où les températures sont les moins élevées. Pourquoi pas tôt le matin ou en fin de journée? Ce n’est d’ailleurs pas qu’une question de confort. En effet, votre séance sera d’autant plus bénéfique que vous aurez évité des températures extrêmes.

Choisissez votre terrain

Pour vous faciliter la vie, privilégiez un terrain ombragé et aéré. Le vent permet d’évacuer de manière plus performante la chaleur alors que l’ombre sera votre alliée. C’est le moment d’expérimenter tous ces terrains de jeu inconnus que vous aviez dénigrés cet hiver!

Hydratez-vous

Le plus important c’est de boire encore et encore. Nous vous rappelons la règle de base : 1 litre d’eau par heure de course à boire en petites gorgées toutes les 5 à 10 minutes. N’attendez pas d’avoir soif, il sera trop tard.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Runner’s World France, et suivez-nous sur notre twitter @RunnersWorldFra

Advertisement
Publicité

 

Publicité

Publicité

Vous aimerez aussi
 
Commentaires